Guerre en Ukraine : ce qu'il faut retenir de la journée du lundi 15 mai

Le chef de l'Etat Emmanuel Macron a annoncé lundi avoir "ouvert la porte pour former des pilotes" de chasse ukrainiens "dès maintenant".
Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min
Le président ukrainien Volodymyr Zelensky et le chef de l'Etat Emmanuel Macron, à l'Elysée, le 14 mai 2023. (LUDOVIC MARIN / AFP)

Au lendemain d'un dîner avec son homologue ukrainien Volodymyr Zelensky, Emmanuel Macron a annoncé, lundi 15 mai, avoir "ouvert la porte pour former des pilotes" de chasse ukrainiens. De son côté, la Russie assure avoir fait décoller l'un de ses avions de guerre pour aller à la rencontre de deux avions militaires, français et allemand, au-dessus de la mer Baltique. Franceinfo fait le point sur ce qu'il faut retenir de la journée sur le front de la guerre.

 Vers la formation de pilotes de chasse ukrainiens par la France

Le chef de l'Etat Emmanuel Macron a annoncé lundi avoir "ouvert la porte pour former des pilotes" de chasse ukrainiens "dès maintenant", au lendemain d'une rencontre avec son homologue ukrainien Volodymyr Zelensky à Paris. "Et ce, avec plusieurs autres pays européens qui y sont prêts. Je crois que des discussions sont en cours avec les Américains", a déclaré le président lors d'une interview à TF1, estimant en revanche qu'évoquer une éventuelle livraison future d'avions de chasse à Kiev "serait un débat théorique". "On a besoin aujourd'hui de commencer à former, c'est l'accord qu'ont pris plusieurs pays européens", a-t-il ajouté, sans autre précision sur ce processus de formation."Il n'y a pas de tabou", a-t-il assuré.

Paris avait jusqu'ici repoussé la question d'une possible future livraison d'avions de combat, en expliquant notamment qu'il faudrait de longs mois pour former des pilotes.

La Russie affirme avoir intercepté deux avions de l'Otan, dont un Français

La Russie a déclaré avoir fait décoller l'un de ses avions de guerre pour aller à la rencontre de deux avions militaires, français et allemand, au-dessus de la mer Baltique. Le Kremlin les accuse d'avoir voulu "violer la frontière" russe. "Après que les avions militaires étrangers ont fait demi-tour (…), le chasseur russe est revenu en toute sécurité à l'aérodrome", a affirmé le ministère russe de la Défense sur Telegram. 

Selon le ministère, les deux appareils en question sont un patrouilleur P-3C Orion de la marine allemande et un appareil de surveillance anti-sous-marin Atlantique 2 de la marine française. La frontière russe n'a pas été violée, a-t-il précisé.

  Volodymyr Zelensky de retour à Kiev avec "de nouvelles armes puissantes"

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky rentre à Kiev après une tournée en Europe, fort de la promesse "de nouvelles armes puissantes" dont des drones d'attaque britanniques et des missiles, a annoncé Volodymyr Zelensky dans un message vidéo à ses concitoyens. 

Le chef de l'Etat a terminé sa tournée de trois jours au Royaume-Uni, où il a également obtenu des missiles antiaériens et s'est dit optimiste concernant de futures livraisons d'avions de combat. L'annonce de cette nouvelle aide militaire du Royaume-Uni vont causer "encore plus de destructions", le porte-parole de la présidence russe, Dmitri Peskov.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.