Guerre en Ukraine : ce qu'il faut retenir de la journée du dimanche 14 mai

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky est arrivé en France, dimanche soir, après une visite en Italie et en Allemagne.
Article rédigé par franceinfo
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min
Le président ukrainien Volodymyr Zelensky et le chancelier allemand Olaf Scholz, le 14 mai 2023, à Berlin. (KAY NIETFELD / DPA)

Trois mois après sa dernière venue, Volodymyr Zelensky est de retour en France. Le président ukrainien est arrivé à Paris dans la soirée du dimanche 14 mai. Sur le terrain, Kiev affirme avoir repris "plus de 10 positions" russes dans la banlieue de Bakhmout. Franceinfo fait le point sur les principales informations de cette nouvelle journée de conflit. 

Volodymyr Zelensky fait escale en France

Le président ukrainien a atterri sur la base aérienne de Villacoublay (Yvelines) à 20h50. Accueilli sur le tarmac par la Première ministre Elisabeth Borne et la ministre des Affaires étrangères Catherine Colonna, il a ensuite pris la direction de l'Elysée où l'attendait Emmanuel Macron. Les deux dirigeants ont dîné ensemble pour discuter des "besoins urgents de l'Ukraine, sur les plans militaire et humanitaire", précise l'Elysée.

La Première ministre Elisabeth Borne accueille le président ukrainien Volodymyr Zelensky, le 14 mai 2023, sur le tarmac de l'aéroport de Villacoublay (Yvelines). (THOMAS SAMSON / AFP)

"A chaque visite à Paris, les capacités défensives et offensives de l'Ukraine augmentent. Le lien avec l'Europe se renforce et la pression sur la Russie augmente", a réagi Volodymyr Zelensky sur son compte Telegram. Il s'agit de la deuxième visite du chef de l'Etat ukrainien en France depuis le début de l'offensive russe. Emmanuel Macron l'avait déjà reçu le 8 février à l'Elysée, aux côtés du chancelier allemand Olaf Scholz.

Le président ukrainien s'est rendu en Allemagne

Avant d'atterrir en France, Volodymyr Zelensky a passé la journée de dimanche en Allemagne. C'était sa première visite à Berlin depuis le début de la guerre. Le président ukrainien, qui a rencontré son homologue Frank-Walter Steinmeier ainsi que le chancelier Olaf Scholz, est revenu à la charge au sujet de la livraison d'avions de combat. Ce que refuse l'Allemagne pour l'instant. Il a aussi et surtout salué le soutien apporté par l'Allemagne, qu'il qualifie de "véritable amie" et d'"alliée fiable". Berlin soutiendra Kiev "aussi longtemps que nécessaire", a assuré le chancelier Olaf Scholz.

Le président ukrainien y a reçu le prix Charlemagne

Après Berlin, le président ukrainien s'est rendu à Aix-la-Chapelle pour recevoir le prix Charlemagne qui récompense son engagement en faveur de l'unification européenne. "Dans toute l'Europe, la guerre a permis de prendre conscience d'une chose : l'Ukraine fait partie de notre famille européenne, a déclaré Olaf Scholz lors de la remise du prix. La guerre d'agression de la Russie a rapproché l'Union européenne et l'Ukraine comme jamais auparavant."

Présente à la cérémonie, la cheffe de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a aussi pris la parole : "Le président Zelensky et le peuple d'Ukraine se battent pour les valeurs et pour l'obligation que ce prix incarne. Ce faisant, ils se battent également pour notre propre liberté et nos valeurs. La démocratie et l'Etat de droit, la liberté d'expression et la liberté de créer son propre destin."

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky reçoit le prix Charlemagne à Aix-la-Chapelle (Allemagne), le 14 mai 2023. (FEDERICO GAMBARINI / AFP)

Moscou annonce la mort de deux responsables militaires russes

Moscou a annoncé la mort de deux responsables militaires russes sur le front en Ukraine, sans préciser où ils étaient tombés. Une telle communication de la part de l'armée russe est particulièrement rare et reflète l'intensification des combats ces derniers jours. Les colonels Viatcheslav Makarov et Evgueni Brovko sont morts "héroïquement", a salué le porte-parole du ministère de la Défense russe, Igor Konachenkov.

L'armée ukrainienne reprend du terrain à Bakhmout

L'Ukraine a affirmé avoir repris "plus de 10 positions" russes dans la banlieue de Bakhmout. "Aujourd'hui, nos unités ont capturé plus de dix positions ennemies au nord et au sud dans la banlieue de Bakhmout", a déclaré sur Telegram la vice-ministre de la Défense Ganna Maliar, selon qui "des combats acharnés" se poursuivent toujours au sein même de cette ville ravagée. "Des soldats ennemis ont été capturés."

Deux civils ont été tués dans la région de Kharkiv

Le village de Starytsia a été la cible de tirs d'artillerie dimanche. "Deux civils sont décédés : une femme de 59 ans et un homme de 65 ans. Nous présentons nos sincères condoléances aux familles et aux amis des victimes", a annoncé Oleh Synehoubov, le gouverneur de la région de Kharkiv, sur Telegram.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.