Cet article date de plus d'un an.

Guerre en Ukraine : ce qu'il faut retenir de la journée du 19 avril

Alors que l'offensive russe a commencé dans le Donbass, le Pentagone annonce des livraisons d'avions de chasse et de pièces détachées à l'armée ukrainienne.

Article rédigé par franceinfo
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min
Un char russe endommagé abandonné sur la route près de Brovary, non loin de Kiev (Ukraine), le 19 avril 2022. (SERGEY DOLZHENKO / EPA / MAXPPP)

Le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres a proposé mardi 19 avril aux armées ukrainienne et russe de stopper les combats pour une "pause humanitaire" de quatre jours à l'occasion de la Pâque orthodoxe, afin de "permettre l'ouverture d'une série de couloirs humanitaires". Appel resté lettre morte pour le moment, alors que la Russie accentue son offensive à l'est du paysFranceinfo fait le point sur ce qu'il faut retenir de cette journée de guerre en Ukraine où les annonces diplomatiques ont été nombreuses.

L'offensive russe a commencé dans l'est du pays

"La nouvelle phase de l'opération spéciale débute en Ukraine", a annoncé Sergueï Lavrov, ministre des Affaires étrangères russe. Des dizaines de frappes ont été menées depuis lundi soir dans la région du Donbass. Mardi soir, trois personnes ont été tuées et 21 autres blessées dans de nouveaux bombardements russes sur Kharkiv, annonce sur Telegram le gouverneur régional, Oleg Sinegoubov. Ce dernier ajoute : "L'intensité des bombardements a augmenté."

Les combats "sont incessants" dans plusieurs villes, "c'est l'enfer", a déclaré le gouverneur ukrainien de la région de Lougansk, Serguiï Gaïdaï, appelant les habitants à fuir.

Guerre en Ukraine : la bataille du Donbass bat son plein, l'armée russe à l'offensive
Guerre en Ukraine : la bataille du Donbass bat son plein, l'armée russe à l'offensive Guerre en Ukraine : la bataille du Donbass bat son plein, l'armée russe à l'offensive (France 3)

L'armée ukrainienne renforcée par des livraisons d'avions de chasse

Le Pentagone a annoncé une livraison d'avions de chasse à l'Ukraine, ainsi que de pièces détachées. Mais son porte-parole John Kirby s'est montré avare de détails. Il a refusé de préciser leur nombre, le type d'appareil ou leur origine. "Aujourd'hui, ils ont à leur disposition plus d'avions de chasse qu'il y a deux semaines", s'est-il borné à déclarer. "Sans entrer dans les détails sur ce que d'autres pays fournissent, je dirais qu'ils ont reçu des appareils supplémentaires et des pièces détachées pour accroître leur flotte. D'autres nations qui ont l'expérience de ce genre d'avions ont pu les aider à avoir plus d'appareils en service."

Renforcement des sanctions contre la Russie en vue

"Nous renforcerons de nouveau nos sanctions contre la Russie", a tweeté la présidente de la Commission européenne Ursula Von der Leyen, à l'issue d'une réunion avec les principaux dirigeants occidentaux. L'Union européenne et les Etats-Unis sont parvenus à "un large consensus sur la nécessité d'accentuer la pression sur le Kremlin, notamment à travers l'adoption de nouvelles sanctions". Les alliés sont aussi tombés d'accord sur la nécessité "d'accroître l'isolement international de Moscou", précise le gouvernement italien, qui a donné des détails sur la teneur de la réunion.

Les économies russes et ukrainiennes durement affectées par la guerre

Le produit intérieur brut de la Russie, sous le coup de sanctions massives depuis son invasion de l'Ukraine fin février, devrait se contracter de 8,5% cette année et le PIB ukrainien s'effondrer de 35%, selon les dernières prévisions économiques du FMI. Soutenue par des programmes gouvernementaux, l'économie russe résiste mieux que prévu. Après s'être effondré de 60%, le rouble est même revenu à des niveaux proches de ceux d'avant l'invasion. Selon les experts du FMI, les sanctions occidentales ne produisent pas encore leurs effets au maximum.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.