Livraison d'armes à l'Ukraine, fermeture de l'espace aérien, interdiction de médias russes... Ce qu'il faut retenir des nouvelles sanctions européennes contre Moscou

Au quatrième jour de l'invasion de l'Ukraine par Moscou, l'Union européenne a dévoilé, dimanche, une série de nouvelles sanctions contre la Russie.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, à Bruxelles (Belgique), le 27 février 2022. (STEPHANIE LECOCQ / AFP)

A chaque jour de nouvelles sanctions. Après le débranchement à venir de plusieurs banques russes du système de messagerie Swift, l'Union européenne s'apprête à instaurer de nouvelles mesures contre la Russie. Par la voix de sa présidente, Ursula von der Leyen, la Commission européenne va acheter des armes pour la première fois de son histoire pour les livrer à l'Ukraine. Franceinfo résume ce qu'il faut retenir de cette nouvelle série de mesures.

>> Suivez en direct les dernières évolutions de la guerre en Ukraine

L'Union européenne va acheter des armes pour l'Ukraine

Dans le détail, Bruxelles va proposer aux Vingt-Sept d'utiliser une ligne de financement d'urgence de l'UE "pour fournir aux forces ukrainiennes des armes létales, ainsi que du carburant, des équipements de protection et des fournitures médicales", mettant fin au "tabou voulant que l'Union ne fournisse pas d'armes à des belligérants", a précisé le chef de la diplomatie européenne, Josep Borrell. Pour cela, l'UE va débloquer 450 millions d'euros.

L'Union européenne va fermer son espace aérien à la Russie

Voilà les avions russes privés de ciel européen. Ursula von der Leyen a aussi précisé que l'espace aérien européen était désormais interdit aux avions russes, y compris aux jets privés des oligarques russes. Au cours du week-end, les Etats européens avaient commencé à restreindre l'accès à leur ciel les uns après les autres. Dimanche midi, la France a par exemple emboîté le pas de l'Allemagne, de la Suède, de la Belgique, de l'Italie, de la Pologne ou de l'Estonie en fermant à son tour "son espace aérien aux avions et compagnies aériennes russes à compter de ce soir". "Face à l'invasion russe de l'Ukraine, l'unité de l'Europe est totale", a déclaré sur Twitter le ministre des Transports, Jean-Baptiste Djebbari.

L'Union européenne interdit les médias russes RT et Sputnik

Ecran noir à venirLors de sa prise de parole, la présidente de la Commission européenne a également annoncé que les médias russes RT (anciennement Russia Today) et Sputnik allaient être bannis de l'Union européenne. Il s'agit de les empêcher de diffuser leurs "mensonges pour justifier la guerre de Poutine et pour semer la division dans notre Union (...). Nous développons donc des outils pour interdire leur désinformation toxique et nuisible en Europe""Nous allons tuer ce serpent dans son nid", a réagi de son côté Josep Borrell, le chef de la diplomatie de l'UE. 

L'Union européenne sanctionne encore la Biélorussie

Enfin, l'UE a décidé de prendre de nouvelles sanctions contre la Biélorussie en interdisant les exportations des "plus importants secteurs économiques" du régime de Minsk, "complice" de l'invasion russe en Ukraine, a annoncé la présidente de la Commission européenne. Dans le détail, les secteurs des hydrocarbures, du tabac, du ciment, du fer et de l'acier sont concernés. Les responsables biélorusses qui "ont aidé la Russie" dans son offensive en Ukraine sont également visés par des sanctions. La Biélorussie est déjà sous sanctions de l'UE pour la répression de son opposition et le détournement d'un avion européen pour arrêter un dissident.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Guerre en Ukraine

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.