Défilé du 9 mai : les célébrations russes sont "insupportables", témoignent des habitants de Kiev

Alors que Vladimir Poutine a présidé ce lundi le défilé de commémoration de la victoire soviétique en 1945, ces Ukrainiens rappellent que l'armée russe continue à bombarder leur pays. 

Article rédigé par
Arthur Gerbault - Agathe Mahuet
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Vladimir Poutine, le président russe, lors des cerémonies de commémorations de la victoire soviétique de 1945, le 9 mai 2022 à Moscou (Russie). (ANTON NOVODEREZHKIN / SPUTNIK)

Comment les Ukrainiens perçoivent-ils les cérémonies de commémoration du 9 mai 1945 en Russie ? Comment réagissent-ils aux parades à Moscou lundi et au discours de Vladimir Poutine défendant sa "patrie" alors que les combats se poursuivent en Ukraine ? Par l'indifférence. Toutes les personnes que franceinfo a interrogé lundi dans les rues de Kiev n'avaient suivi ni l'intervention du président russe, ni les défilés.

Choisir le 8-Mai, comme "les Européens"

Il y a un trop grand décalage entre ces festivités et la réalité de ce que vivent les Ukrainiens, nous explique Tétiana. Elle faisait la queue pour obtenir de l’aide alimentaire : "Voyez, pour nous c’est la guerre ici ! Et pour eux, à Moscou, aujourd’hui, c’est la parade, c’est la fête. Eh bien ça, c’est insupportable !"

Ludmilla est elle aussi choquée que Vladimir Poutine puisse parader de la sorte pendant que son armée bombarde l’Ukraine : "Poutine doit être arrêté. Il faut un mandat d’arrêt contre lui ! C’est quelqu’un qui viole le droit international depuis 2014, notamment dans le Donbass et en Crimée. C’est un criminel. Et aujourd’hui, en 2022, c’est pire encore."

>>Guerre en Ukraine : suivez les dernières informations dans notre direct

Ces Ukrainiens rencontrés à Kiev souhaitent que leur pays se détache totalement de l’idéologie russe en abandonnant cette date du 9 mai, comme jour du souvenir de la fin de la Seconde Guerre mondiale. "C’est fini pour nous, la date du 9 mai, défend Tétiana. Nous les Ukrainiens, on se tourne vers l’Europe, qui commémorait dimanche la fin de la Seconde Guerre, le 8-Mai."

"On ne veut plus se tourner vers les Moscovites mais se rapprocher des Européens, à l’occasion de ces cérémonies".

Tétiana, habitante de Kiev

à franceinfo

Une volonté affichée officiellement par le pouvoir ukrainien. Un texte de loi est à l’étude pour faire basculer cette date du 9 vers le 8-Mai. D’ailleurs, et pour la première fois cette année, ce lundi, en Ukraine, n’est plus un jour férié.

Défilé du 9 mai : les célébrations russes sont "insupportables", témoignent des habitants de Kiev - Le reportage d'Agathe Mahuet et Arthur Gerbault
écouter

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Guerre en Ukraine

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.