A l'occasion du G7, l'Ukraine signe des accords de sécurité pour 10 ans avec les Etats-Unis et le Japon

Les dirigeants du G7 ont accueilli à bras ouverts leur homologue ukrainien, annonçant un prêt de 50 milliards de dollars et un accord sur l'utilisation des actifs russes gelés pour aider Kiev à se défendre.
Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
Le président américain, Joe Biden, et le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, au sommet du G7, à Savelletri, en Italie, le 13 juin 2024. (VALERIA FERRARO / ANADOLU / AFP)

"Aujourd'hui, les Etats-Unis envoient un signal fort de notre ferme soutien à l'Ukraine." Dans un communiqué publié jeudi 13 juin, l'administration de Joe Biden a annoncé la signature d'un accord de sécurité d'une durée de 10 ans avec le pays en guerre depuis l'invasion de la Russie, en février 2022. Annoncé peu avant la cérémonie de signature entre le président américain et Volodymyr Zelensky, cet accord a vu le jour en marge du sommet du G7, qui se tient dans le sud de l'Italie et auquel le président ukrainien a été invité. 

Cet accord bilatéral ouvre la voie à une intégration dans l'Otan, a déclaré le président Volodymyr Zelensky. L'accord "stipule que les Etats-Unis soutiennent la future intégration de l'Ukraine dans l'Otan et reconnaît que notre accord de sécurité ouvre la voie à l'intégration de l'Ukraine dans l'Otan", a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse conjointe avec Joe Biden à l'issue de la cérémonie de signature.

L'Ukraine a par ailleurs signé jeudi un autre accord bilatéral de sécurité sur dix ans, cette fois avec le Japon, autre pays membre du "Groupe des 7".

Une aide pour la défense, la sécurité et la reconstruction de l'Ukraine

Cet accord avec le Japon débloque notamment 4,5 milliards de dollars pour cette année, ont annoncé les dirigeants des deux pays, le président ukrainien Volodymyr Zelensky saluant "un document unique avec l'un des pays du monde les plus avancés économiquement et technologiquement".

En vertu de cet accord, Kiev recevra une aide pour sa sécurité et sa défense, ainsi que pour sa reconstruction, mais aussi dans des domaines comme la cybersécurité et la lutte contre les campagnes russes de désinformation. "En 2024, le Japon fournira à l'Ukraine 4,5 milliards de dollars et continuera à nous soutenir durant les dix ans de l'accord", s'est réjoui Volodymyr Zelensky sur X, remerciant Tokyo pour sa "solidarité sans faille". Si l'on inclut les fonds promis pour 2024, le Japon a fourni jusqu'ici 12,1 milliards de dollars d'aide à l'Ukraine.

Les dirigeants du G7 ont accueilli à bras ouverts leur homologue ukrainien, annonçant un prêt de 50 milliards de dollars et un accord sur l'utilisation des actifs russes gelés pour aider Kiev à se défendre. Cet accord montre au président russe Vladimir Poutine qu'on ne "recule pas", a affirmé le président américain Joe Biden.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.