Guerre en Ukraine : les dirigeants du G7 réunis en Italie pour tenter de trouver un accord sur l'utilisation des actifs russes gelés

L'utilisation de ces actifs gelés par les Occidentaux permettrait aux pays du G7 de financer l'aide militaire à Kiev.
Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, et le président américain, Joe Biden, à Paris, le 7 juin 2024. (SAUL LOEB / AFP)

Les dirigeants du G7 se réunissent à partir de jeudi 13 juin dans les Pouilles, dans le sud de l'Italie. Sous présidence italienne, le "Groupe des 7", composé des Etats-Unis, de l'Allemagne, de la France, de l'Italie, du Royaume-Uni, du Canada et du Japon, va tenter de s'accorder sur un mécanisme permettant l'utilisation des intérêts générés par les actifs russes gelés pour fournir à l'Ukraine un soutien budgétaire et l'aider à reconstruire le pays.

Face au spectre d'un retour à la Maison Blanche de Donald Trump et l'incertitude autour des conséquences de son élection pour l'Ukraine, le G7 veut sécuriser le financement de son aide militaire à Kiev. Les pays de l'Union européenne ont adopté début mai un accord pour saisir les revenus provenant des avoirs de la Russie gelés afin d'armer l'Ukraine, une manne représentant entre 2,5 et 3 milliards d'euros par an.

Un méga-prêt d'environ 50 milliards de dollars

Les Etats-Unis veulent toutefois aller plus loin et ont mis la pression sur les pays du G7 pour se rallier à un méga-prêt d'environ 50 milliards de dollars (46 millions d'euros) garanti par les futurs intérêts générés par les actifs russes immobilisés. Mais de nombreuses questions demeurent, notamment celle de savoir qui émettrait la dette et ce qui se passerait si les avoirs étaient débloqués dans l'éventualité d'un accord de paix.

Le G7 a l'intention d'annoncer un "cadre", ainsi qu'un calendrier, dont les détails devront être finalisés plus tard, selon Jake Sullivan, le conseiller à la sécurité nationale américain. Le président américain Joe Biden et son homologue ukrainien, Volodymyr Zelensky, signeront aussi jeudi en Italie un accord bilatéral de sécurité.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.