La reine Elizabeth II accepte la démission de David Cameron, Theresa May investie Première ministre

La reine Elizabeth II a accepté aujourd'hui la démission du Premier ministre britannique David Cameron. Il est remplacé par Theresa May, investie dans la foulée par la reine.

(La reine Elizabeth II a accepté la démission de David Cameron © AFP)

 David Cameron était aujourd’hui à Buckingham Palace pour remettre sa démission à Elizabeth II.

 

Quelques minutes plus tôt, il avait quitté pour la dernière fois le 10 Downing Street en souhaitant à son pays qu'il "aime tant " de "continuer à réussir ".

 

Mon seul souhait est que ce grand pays que j'aime tant continue de réussir. (David Cameron)

 

"Cela a été un grand honneur de servir ce pays pendant six ans et mon parti pendant près de onze ", a déclaré David Cameron. Il est arrivé à la tête du gouvernement britannique en 2010 et du Parti conservateur en 2005.

Theresa May, Première ministre

Elizabeth II a reçu dans la foulée Theresa May pour lui confier la responsabilité de former le nouveau gouvernement britannique. David Cameron s'est réjoui de voir une femme lui succéder en la personne de Theresa May, qui était sa ministre de l'Intérieur, estimant qu'elle sera une dirigeante "forte et stable ". Elle aura une mission délicate, sortir le Royaume Uni de l’UE, mais aussi combattre les premières conséquences de ce Brexit et sauvegarder l’unité du pays

David Cameron avait annoncé sa démission le 24 juin, au lendemain du référendum qui a vu les Britanniques choisir de quitter l'Union européenne, à la surprise générale. Il laisse derrière lui un bilan mitigé, entre ce Brexit et la hausse des inégalités au Royaume Uni. Son avenir s’annonce aujourd’hui compliqué, certains spécialistes évoquent un futur de conférencier.

A LIRE AUSSI  ►►► Expliquez-nous : Theresa May 

La nouvelle Première ministre s'est engagée à protéger l'"union" du Royaume-Uni et à travailler à un pays qui fonctionne "pour tout le monde", dans son premier discours de chef de gouvernement. "Nous croyons en l'union : le lien précieux entre l'Angleterre, l'Ecosse, le Pays de Galles et l'Irlande du Nord ", a-t-elle dit devant le 10, Downing street. Elle a ajouté vouloir que "le pays ne travaille pas pour quelques privilégiés mais pour tout le monde", promettant de lutter contre les inégalités persistantes dans le pays.

François Hollande a appelé Theresa May pour la féliciter

François Hollande a appelé dans la soirée la nouvelle Première ministre britannique pour la féliciter et lui "rappeler son souhait que les négociations" pour la sortie du Royaume-Uni de l'UE soient "engagées le plus rapidement possible". Les deux dirigeants "se sont engagés à poursuivre activement le développement de la relation bilatérale qui unit amicalement la France et le Royaume-Uni dans tous les domaines", a indiqué l'Elysée dans un communiqué.