Cet article date de plus de cinq ans.

Grèce : la nouvelle offre de Tsipras à l'Europe

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Grèce : la nouvelle offre de Tsipras à l'Europe
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Le Premier ministre grec a envoyé une lettre aux créanciers de son pays. Il est prêt à accepter un texte qu'il avait rejeté, sous conditions. Le point avec France 2.

Qu'adviendra-t-il de la Grèce ? La question demeure ce mercredi 1er juillet, alors qu'Athènes n'a pas réglé sa dette au FMI. Alexis Tsipras a fait une nouvelle proposition à l'Europe.

"Alexis Tsipras se dit prêt à accepter le texte qu'il avait rejeté le week-end dernier à quelques détails près", explique Valéry Lerouge, journaliste de France 2 à Bruxelles. Le chef du gouvernement est notamment d'accord pour relever la TVA dans la restauration sauf dans les îles "où il propose un taux intermédiaire". Il accepte aussi de retirer le coup de pouce aux retraités les plus pauvres "sauf aux 20% les plus démunis".

Angela Merkel inflexible

Le reporter reprend : "l'objectif, pour Tsipras, est de pouvoir afficher un compromis ou un semblant de compromis qui rendrait le texte présentable au peuple grec. Il appellerait alors à voter 'oui' dimanche, à moins qu'il n'annule purement et simplement le référendum".

Les ministres des Finances de la zone euro en discuteront par téléphone à partir de 17h30. Si le ministre français Michel Sapin veut croire à un accord, la chancelière allemande Angela Merkel ne veut pas renégocier avant le référendum.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.