Cet article date de plus de deux ans.

Eurozapping : manifestation en Pologne, le volcan Cumbre Vieja fait une pause

Publié Mis à jour
Eurozapping : manifestation en Pologne, le volcan Cumbre Vieja fait une pause -
Eurozapping : manifestation en Pologne, le volcan Cumbre Vieja fait une pause Eurozapping : manifestation en Pologne, le volcan Cumbre Vieja fait une pause - (FRANCEINFO)
Article rédigé par franceinfo - B. Mousset, S. Korwin
France Télévisions

Comme chaque soir, le 23h fait un tour de l'actualité diffusée par les chaînes européennes de télévision. C’est l’Eurozapping du lundi 20 décembre.

En Pologne, des milliers de personnes ont manifesté lundi 20 décembre contre une loi anti-médias à Varsovie pour défendre une presse libre et indépendante. Cette manifestation intervient après la promulgation d’un texte par le parti conservateur au pouvoir. Celui-ci vise à interdire les entreprises n’appartenant pas à l’espace économique européen de détenir une participation majoritaire dans les médias polonais. "Les autorités veulent réduire au silence les chaînes de télévision qu’elles jugent hostiles à leur politique. C’est une nouvelle étape dans la construction d’un État autoritaire", assure un manifestant.

En Serbie, les pierres de la discorde

Aux Canaries, sur l’île de la Palma, le Cumbre Vieja reste silencieux depuis quatre jours, après trois mois d’activité intense. "Nous assistons en ce moment à une pause. Mais pour dire que l’éruption est définitivement terminée, il faut que les paramètres que nous enregistrons soient identiques pendant dix jours au moins", détaille Maria José Blanco, la directrice de l’Institut géographique national. Sur l’île, 2 000 bâtiments ont disparu et 7 000 personnes ont dû être évacuées.

En Serbie, dans le village de Stari Kostolac, nombreux sont les habitants qui ont utilisé des pierres romaines pour construire leur maison. Ils ont réussi à se les procurer non loin de leur commune, sur un site archéologique vieux de 1 600 ans, vestige d’un village romain. "Je sais que c’est un peu embêtant, car ces pierres sont romaines. Mais maintenant, qu’est-ce qu’on peut y faire ? Tout le monde ici a déjà fait ça", explique une habitante. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.