Elections en Allemagne : le chef de file des chrétiens-démocrates, Armin Laschet, se dit prêt à quitter la tête du parti

Les conservateurs de la CDU-CSU sont arrivés en deuxième position lors des élections fédérales en Allemagne, dimanche 26 septembre. Le parti social-démocrate (SPD) est arrivé légèrement en tête.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le chef de file des chrétiens-démocrates allemands (CDU), Armin Laschet, le 7 octobre 2021 à Berlin.  (TOBIAS SCHWARZ / AFP)

Armin Laschet concède sa défaite. Le chef de file des chrétiens-démocrates allemands, très affaibli et sous pression depuis la déroute de son camp (CDU-CSU) aux élections fédérales du 26 septembre, s'est dit prêt à quitter la tête de l'Union chrétienne-démocrate (CDU), jeudi 7 octobre. 

"Nous allons aborder rapidement la question de la nouvelle équipe de la CDU, du président au présidium et jusqu'au comité exécutif fédéral", a assuré le candidat à la chancellerie à Berlin, moins d'un an après avoir pris dans la difficulté la tête du parti d'Angela Merkel.

Des discussions pour former une coalition

Le parti social-démocrate (SPD) d'Olaf Scholz a légèrement devancé les chrétiens-démocrates dimanche 26 septembre, obtenant 25,7% des voix contre 24,1% pour les conservateurs. Les Verts sont arrivés troisièmes avec 14,8% des voix, devançant les libéraux-démocrates du FDP, en quatrième position avec 11,5%. 

Sociaux-démocrates, Verts et libéraux allemands devaient entamer jeudi des discussions préliminaires pour tenter de former une coalition. Les écologistes ont en effet annoncé qu'ils souhaitaient approfondir les pourparlers avec les seuls SPD et FDP.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Elections fédérales allemandes 2021

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.