Brexit : Boris Johnson n'a pas su se montrer à la hauteur

L'ancien maire de Londres qui avait mené la campagne pour le Brexit a décidé de se retirer de la course au 10 Downing Street. Loïc de la Mornais fait le point sur ce séisme politique sur France 3.

FRANCE 3

Boris Johnson ne prendra pas la succession de David Cameron. Présenté comme un candidat au poste de Premier ministre après la victoire du Brexit, le conservateur qui avait fait le choix opportuniste du "Leave" a finalement fait marche arrière. "C'est une grosse surprise même si on la sentait venir. Il y a quelques jours, un cadre du parti conservateur a fait cette confidence : 'Boris a sa place réservée en enfer'", explique Loïc de la Mornais. "Il faut que nous nous rassemblions derrière quelqu'un d'adulte", avait ajouté ce cadre des Tories qui critiquait les buzz enfantins de l'ancien maire de Londres. "Cet adulte pourrait être Theresa May", ajoute le correspondant de France 3 à Londres. 

Un plan confus 

L'homme politique n'a pas su se montrer à la hauteur de l'événement. "Juste après le résultat, Boris Johnson est allé faire du cricket alors que le pays venait de subir un important traumatisme", précise Loïc de la Mornais.

Les conservateurs ont donc jugé que l'ex-maire de Londres "n'avait pas de plan de sortie" et proposait un programme confus. "Boris Johnson avait perdu la confiance de beaucoup d'électeurs", conclut le journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'ancien maire de Londres et chef de file des partisans du \"Brexit\" pendant la campagne référendaire, Boris Johnson, quitte son domicile le 28 juin 2016, à Londres.
L'ancien maire de Londres et chef de file des partisans du "Brexit" pendant la campagne référendaire, Boris Johnson, quitte son domicile le 28 juin 2016, à Londres. (ODD ANDERSEN / AFP)