VIDEO. Auschwitz : une rescapée sauvée par la musique témoigne

Rescapée d'Auschwitz, elle a échappé à la mort grâce à la musique. Témoignage recueilli par France 2.

France 2

France 2 a rencontré Esther Bejarano. Déportée à Auschwitz, elle a échappé à la mort grâce à quelques notes de musique, égrenées sur un accordéon. Elle est arrivée dans le camp en 1943, elle a 18 ans. "Des prisonniers qui étaient là depuis quelque temps sont venus nous voir et nous ont dit : 'écoutez, vous êtes à Auschwitz. Si vous ne faites pas ce qu'on vous dit, vous êtes morts", se souvient-elle. Sélectionnée pour le travail forcé, elle échappe à la chambre à gaz.

Un miracle

Pianiste, elle apprend que les Allemands cherchent une accordéoniste pour créer un groupe de femmes. Elle se propose alors qu'elle n'a jamais touché un tel instrument. "J'ai réussi à jouer. Je me suis dit 'c'est un miracle'. Je ne savais pas que ça allait me sauver la vie. Mais je savais que j'avais beaucoup de chance, que j'allais échapper au travail forcé". Bientôt, l'orchestre sert à apaiser les déportés qui arrivaient dans le camp, transférés directement vers les chambres à gaz. Les musiciennes, menacées, sont obligées de jouer. "C'est pour moi la pire chose qui me soit arrivée à Auschwitz". Esther Bejarano a survécu. Elle témoigne sur l'horreur de la Shoah aux quatre coins du monde.

Le JT
Les autres sujets du JT