Économie : vers une nouvelle crise en 2020 ?

Après la crise économique de 2008, un nouveau krach mondial est à craindre. C'est en tout cas ce qu'affirme l'économiste américain Nouriel Roubini. Qu'est-ce qui lui fait penser ça ? 

Franceinfo

Faut-il redouter une nouvelle crise financière mondiale ? Celle-ci pourrait éclater en 2020, selon l'économiste américain Nouriel Roubini, reconnu pour avoir annoncé le krach de 2008. Alors, quels sont les ingrédients de ce cocktail explosif ? Trois grosses puissances économiques dominent le monde : les États-Unis, la Chine et l'Europe. Et si les trois allaient mal en même temps ? Déjà, du côté des pays émergents, pas mal d'entreprises sont surendettées et pourraient bien déstabiliser les marchés financiers. Aux États-Unis, ça va. Le plan de relance budgétaire booste la croissance. Sauf que le déficit budgétaire américain est à son plus haut niveau depuis 2012. Cette politique est donc condamnée à s'essouffler, et l'économie américaine avec.

Les guerres commerciales et les nationalismes n'arrangent rien

En plus, les États-Unis sont en guerre commerciale avec la Chine, l'Europe, le Mexique et le Canada. Les Américains sont devenus très protectionnistes. Mais si les autres pays rendent la pareille aux Américains, les échanges devraient chuter. L'économie risque de ralentir dans le monde entier. D'ailleurs, la Chine souffre de la guerre commerciale, puisque sa croissance est au plus bas depuis neuf ans. Ses investissements dans l'industrie ne sont plus aussi rentables, sa main-d'œuvre coûte plus cher et sa population vieillit. L'Europe ne va pas mieux. La production industrielle s'est effondrée en Allemangne, en Italie et en Espagne. Le Brexit rend l'avenir incertain. La montée du populiste inquiète aussi. En Italie, les dirigeants risquent de creuser le déficit, alors que le pays est déjà le deuxième le plus endetté d'Europe, après la Grèce.

Avec ces partis populistes, il sera dur de riposter à l'échelle européenne en cas de nouvelle crise. De toute façon, les pays du monde ont moins de marge de manœuvre, parce qu'ils se sont déjà endettés pour contrer la crise de 2008. Mais Nouriel Roubini, alias docteur catastrophe, espère se tromper. Il pensait que la Grèce, l'Italie et la Finlande allaient sortir de la zone euro, mais ça n'est pas arrivé, enfin, pas encore...

Après la crise économique de 2008, un nouveau krach mondial est à craindre. C\'est en tout cas ce qu\'affirme l\'économiste américain Nouriel Roubini. 
Après la crise économique de 2008, un nouveau krach mondial est à craindre. C'est en tout cas ce qu'affirme l'économiste américain Nouriel Roubini.  (CAPTURE D'ECRAN FRANCEINFO)