Trente ans après la chute du mur de Berlin : la réunification vue d'Allemagne

Le 9 novembre 1989, le mur de Berlin tombait. 30 ans après, franceinfo est allé à la rencontre d'Allemands qui donnent leur vision de la réunification qui a suivi la chute du mur.

FRANCK BALLANGER / RADIO FRANCE

30 ans après la chute du mur de Berlin, le fossé entre Est et Ouest existe-t-il encore en Allemagne ? Le processus de réunification a-t-il fonctionné ? C'est la question que l'on a posé à cinq Allemands à travers leurs portraits où il racontent leur mur.

Klaus-Dieter, policier depuis 1982, a créé un musée privé de la police d'Allemagne de l'Est. Pour lui "les différences et le fossée entre l'Est et l'Ouest sont toujours aussi présents et risquent même de se renforcer".

Pour Hermann, franco-allemand et habitant de Berlin-Est depuis 2 ans, l'Allemagne de l'Est a beaucoup apporté au pays au moment de la réunification : "il y a des choses positives qui se sont faites, des sociabilités, des choses qu'on redécouvre aujourd'hui.Il y avait un système de crèches hyper-développé qui manque encore aujourd'hui en Allemagne. Tout n'est pas à jeter dans cette histoire là".

Peter est historien et il a été emprisonné un an pour avoir tenté de fuir la RDA en 1981. Selon lui, "les citoyens de la RDA n'ont pas été suffisamment préparés à la réunification." Il ajoute que même si beaucoup ont été très enthousiastes à "l'idée de vivre dans un pays libre et démocratique", cela a été excessif pour d'autres qui "avaient vécu 40 ans dans cette dictature." Un fait qui a encore aujourd'hui "un impact dans la société allemande".

Gabriella Zeyfyian, 64 ans, a vécu la plus grande partie de sa vie à Berlin Ouest. Pour cette retraitée, "les relations ne sont pas encore comme elles devraient être." Un savoir-vivre sur lequel "nous devons continuer à travailler" ajoute-t-elle.

Au contraire, Eckhard a toujours vécu à l'Est. Cet ancien chef d'entreprise voit une "réunification à très long terme" : "dans 20 ou 30 ans, il y aura une Allemagne complètement homogène, ça j'en suis tout à fait certain."

Berlin : franceinfo fait le mur

À l'occasion des 30 ans de la chute du mur de Berlin le 9 novembre 1989, franceinfo vous propose une série de reportages, entre souvenirs insolites et immersion dans l'Allemagne d'aujourd'hui.

- "Un moment-clé, pour le monde et pour moi-même" : pour Éric, la chute du mur de Berlin a été l'occasion d'une rencontre déterminante

- "C'est une blague ?" : comment Helmut Kohl a appris la chute du mur de Berlin

- Ulrich Pfeifer, "Fluchthelfer" qui creusait des tunnels sous le mur de Berlin

- "Je me suis dit, ils se sont fait voler leur révolution !" : quand la chute du mur de Berlin laissait les militants communistes pantois

De gauche à droite, Peter Keup, Gabriella Zeyfyian, Eckhard Netzman, Hermann Lugan et Klaus-Dieter Erber.
De gauche à droite, Peter Keup, Gabriella Zeyfyian, Eckhard Netzman, Hermann Lugan et Klaus-Dieter Erber. (FRANCEINFO)