Madrid et Barcelone aux mains de deux Indignées

Deux femmes issues du mouvement des Indignés espagnols se sont installées dans les fauteuils des mairies des deux principales villes du pays.

FRANCE 3

Les deux maires, fraîchement investies, veulent rompre avec les politiques du passé. Leur priorité : lutter contre l'exclusion et la pauvreté. Ada Colau à Barcelone et Manuela Carmena à Madrid, hier elles étaient Indignées, aujourd'hui elles sont maires. Les deux plus grandes villes espagnoles s'offrent à deux femmes.

Des mesures sociales fortes

Ce samedi 13 juin, dans l'après-midi, à Barcelone, Ada Colau, l'égérie des Indignés, soutenue par Podemos, est devenue officiellement maire de la ville. La jeune femme de 41 ans a su rallier plus de 176 000 électeurs, faisant de la deuxième ville la plus peuplée d'Espagne, le premier bastion du mouvement des Indignés.
En tant que maire, elle mettra un terme aux inégalités, stoppera les exclusions locatives et instaurera un revenu minimum de 600 euros. A Madrid, l'avènement de Manuela Carmena a été salué par des "vivas" et un slogan : "oui, c'est possible".

Le JT
Les autres sujets du JT
Manuela Carmena le 25 mai 2014, à Madrid (Espagne).
Manuela Carmena le 25 mai 2014, à Madrid (Espagne). (PEDRO ARMESTRE / AFP)