Eurozapping : abris antiatomiques en Suisse, retour contesté de Juan Carlos en Espagne et hommage au juge Falcone en Italie

Publié
Eurozapping : abris antiatomiques en Suisse, retour contesté de Juan Carlos en Espagne et hommage au juge Falcone en Italie
FRANCEINFO
Article rédigé par
G. Dehlinger, P.-M. de La Foata - franceinfo
France Télévisions

Comme chaque soir, le 23h fait un tour de l'actualité diffusée par les chaînes européennes de télévision. C’est l’Eurozapping du lundi 23 mai.

Les Suisses ont retrouvé le chemin de leurs abris antiatomiques. Prévoyants, ils en ont 365 000. Désormais, ils les réparent avec empressement. "Ça fait trente ans que je fais ce métier. Maintenant, on se rend compte que les gens ont vraiment peur", constate Christian Sinigaglia, directeur de l’entreprise Abriprotect. Les commandes affluent d’Allemagne ou d’Ukraine, mais la Suisse est incapable de répondre à la demande. Les abris antiatomiques made in Suisse ne se construisent pas en un jour. 

Le retour contesté de Juan Carlos en Espagne. Lui, qui s’était exilé à Abou Dhabi pour échapper à des affaires de corruption. Après deux ans d’absence, il est venu rendre visite à son épouse, qui s’était envolée pour Miami, et à son fils, Felipe VI. Même blanchi, le retour du roi déchu a provoqué des remous. "Le roi émérite a raté une occasion de s’expliquer et de demander pardon. Il aurait dû faire une visite plus discrète", a par exemple déclaré Isabel Rodriguez, la porte-parole du gouvernement. Son voyage a ravivé les tensions autour de la monarchie qui ne convainc qu’un tiers des Espagnols.

Hommage au juge Falcone en Italie

L’Italie rend hommage au juge anti-mafia Giovanni Falcone. Il a été tué dans l’explosion de sa voiture avec sa femme et trois gardes du corps. C’était en 1992, à Palerme. Trente ans après, il reste le symbole de celui qui a osé affronter la Cosa Nostra, la mafia sicilienne. "Depuis, nous avons de bons résultats même si vaincre la mafia n’est jamais facile", a reconnu Luciana Lamorgese, la ministre italienne de l’Intérieur. La mort du juge Falcone avait fait l’effet d’un détonateur dans la société sicilienne. Elle s’était réveillée pour dire non à la mafia. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.