Cet article date de plus d'un an.

Vidéo "Le système est totalement pernicieux" : Yannick Jadot pointe l'influence des lobbies

Publié
Durée de la vidéo : 4 min.
Tête du parti Europe Écologie Les Verts, le militant écologiste Yannick Jadot condamne l'influence des lobbies sur les élus politiques.
BRUT
Article rédigé par
France Télévisions

Tête du parti Europe Écologie Les Verts, le militant écologiste Yannick Jadot condamne l'influence des lobbies sur les élus politiques.  

Une bonne surprise pour les écologistes. Avec plus de 3 millions de voix, le parti Europe Écologie Les Verts s'est glissé à la troisième place lors des élections européennes. À sa tête, Yannick Jadot, bien décidé à verdir l'Union européenne. Un des combats de l'homme politique est de limiter l'influence des lobbies qui constituent un frein majeur aux avancées des projets environnementaux. Pour lui, les recherches scientifiques sur lesquelles se basent les responsables politiques sont parfois faites sous l'influence de firmes, une dépendance qui biaise les résultats des études. "Une bonne partie des chercheurs publics, aujourd'hui, ils vivent grâce à des contrats avec des entreprises", explique-t-il avant d'ajouter : "On n'arrive plus à savoir si, parfois, un avis scientifique est indépendant ou s'il sert simplement les intérêts de la firme."

Un projet européen 

Cheval de bataille de Yannick Jadot : Monsanto. Pour lui, le géant des pesticides profite de sa grande influence pour vendre un produit dangereux, le glyphosate. "L'agrochimie, (…) ça fait partie de ceux qui ont table ouverte à Matignon, à Bercy ou à l'Élysée", relève le militant écologiste. Au Parlement européen, le projet porté par son parti est de financer davantage la recherche publique et de mettre un terme à ces "conflits d'intérêts" qui brident les initiatives environnementales.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.