VIDÉO. Climat : "Pour l'instant, la jeunesse se manifeste de manière assez pacifique, mais ça pourra changer", met en garde Nicolas Hulot

Nicolas Hulot invite sur franceinfo à une union contre le réchauffement, et à dénoncé l'"entêtement" des responsables politiques, qui génère, selon lui, de la violence.

FRANCEINFO / RADIO FRANCE
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

"Je mets en garde les politiques dans le monde entier : pour l'instant, la jeunesse se manifeste plutôt de manière assez pacifique, mais ça pourra changer", a estimé mercredi 29 janvier sur franceinfo Nicolas Hulot, président d'honneur de la Fondation pour la Nature et pour l'Homme.

L'entêtement, une forme de violence

"Vous voyez déjà que la mobilisation change un peu de ton : Extinction Rébellion, c'est déjà un autre ton", a-t-il poursuivi. "L'entêtement [des responsables politiques] c'est une forme de violence, et la violence génère la violence." "Bien entendu, poursuit Nicolas Hulot, ce n'est pas un appel à cela, parce que je pense qu'une fois qu'on cède à cela on a perdu. Mais profitons de ce court instant que nous avons pour vraiment nous unir, notamment en France, sur un plan politique sur ce sujet-là", a appelé l'ancien ministre de la Transition écologique.

Interrogé sur la militante suédoise Greta Thunberg, Nicolas Hulot a estimé qu'elle "a entraîné et mobilisé la voix de la jeunesse" et qu'elle "nous met face à nos responsabilités". "Je mets en garde ceux qui se moquent de Greta Thunberg, parce que ce qu'il faut entendre derrière, c'est le message d'inquiétude, d'espoir et de désespoir", a-t-il souligné.

Franceinfo est partenaire de la consultation "Agissons ensemble pour l'environnement" avec Make.org. Si vous souhaitez y participer, vous pouvez proposer vos idées et voter sur celle des autres participants dans le module ci-dessous.

Nicolas Hulot, sur franceinfo, mercredi 29 janvier.
Nicolas Hulot, sur franceinfo, mercredi 29 janvier. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)