Environnement : certaines crèmes solaires dangereuses pour la biodiversité marine et la santé

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min
Environnement : certaines crèmes solaires sont dangereuses pour la biodiversité marine et les personnes
Article rédigé par France 2 - F.Mathieux, M.-P.Samitier, F.Blévis, G.Liaboeuf
France Télévisions
France 2
25 000 tonnes de crèmes ou de sprays solaires se déversent chaque année dans les eaux maritimes. Un filtre contre les UV contenu dans certains d'eux pourrait être dangereux, pour l'homme comme l’environnement.

Censées nous protéger, elles pourraient être nocives pour notre santé et pour l’environnement. Certaines crèmes solaires contiennent un filtre UV chimique problématique : l’octocrylène. Il peut aussi bien se trouver dans des produits de premier prix que dans les produits haut de gamme.  

Perturbateur endocrinien 

Au fil des mois et au contact de l’air, l’octocrylène se transforme en benzophénone, un perturbateur endocrinien, possiblement cancérigène. “Ce filtre solaire passe la barrière de la peau. On le retrouve dans le lait maternel et dans l’urine. Une fois qu’il a passé la barrière de la peau, il peut induire des effets cancérigènes”, explique Philippe Lebaron, professeur à la Sorbonne. Face à la polémique, certains laboratoires revoient la composition de leur produit. L'Agence nationale de sécurité sanitaire vient de réclamer son interdiction, alors qu’elle est aussi dangereuse pour la biodiversité marine.  

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.