Cet article date de plus de cinq ans.

Coup d'arrêt pour le Center Parcs de Roybon

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Coup d'arrêt pour le Center Parcs de Roybon
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

Face à la pression de militants écologistes, le tribunal administratif a annulé l'arrêté indispensable à la poursuite des travaux. En cause : la loi sur l'eau.

 

Depuis décembre, des militants écologistes bloquent le site de construction du Center Parcs de Roybon (Isère). Ils viennent de remporter ce jeudi 16 juillet une nouvelle victoire. Le tribunal de Grenoble a annulé l'arrêté indispensable à la construction du centre de vacances.
En cause : la loi sur l'eau. "Cela va plutôt dans le bon sens. On ne peut pas faire n'importe quoi", plaide Stéphane Peron, un opposant au projet.

Quid de la loi sur l'eau

Depuis des mois, le village de Roybon est suspendu à une série de recours judiciaires interdisant puis autorisant les travaux. La mise sur pied du parc aquatique - piscine à 29 degrés et un millier de "cottages" -, supposerait la destruction de 80 hectares de forêt, mais aussi de zones humides, indispensables à la régulation des crues.
Les partisans du projet se mobilisent eux aussi régulièrement. Le complexe promettait d'amener avec lui 468 emplois. Un enjeu considéré comme vital pour beaucoup d'habitants de la région.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Center Parcs de Roybon

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.