"Plus de trente ans après, on retrouve des morceaux quasi-neufs" : le mystère de la pollution aux téléphones Garfield dans le Finistère enfin résolu

Régulièrement, la mer rejette de gros téléphones jaunes Garfield en Bretagne. D'où viennent-ils ? Le mystère a été en partie résolu, grâce à #AlertePollution, l'enquête participative de franceinfo.

FRANCE 3
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Pour percer le mystère, ils ont enquêté, passé au peigne fin des kilomètres de côtes. Depuis des années, des téléphones à l'effigie du chat Garfield fabriqués dans les années 1980 refont surface sur les côtes de Plouarzel (Finistère). Dans une grotte, le conteneur qui transportait les objets a été retrouvé, vendredi 22 mars, par l'association Ar Viltansoù, qui était accompagnée de l'équipe d'#AlertePollution, l'enquête participative de franceinfo.

>> Grâce à #AlertePollution, une association retrouve l'origine des téléphones Garfield qui polluent les plages du Finistère depuis plus de trente ans

Cela faisait plus de trente ans que l'origine de cette pollution était recherchée. "C'est comme toute chasse au trésor, raconte Claire Simonin-Le Meur, présidente de l'association, qui nettoie les plages du littoral breton. Le jour où on trouve le trésor, fut-il un trésor de déchets, et bien on est satisfaits. Il y a aussi l'espoir que le fait qu'on ait d'une certaine manière bouclé la boucle nous permettent d'enrayer la pollution 'Garfield'."

Une pollution persistante 

Pourtant le mystère reste entier. De quel cargo le conteneur des téléphones Garfield est-il tombé ? Naviguait-il dans le rail d'Ouessant tout proche ? A l'époque, aucune perte n'avait été déclarée, mais ces téléphones sont devenus le symbole de la pollution au plastique. "C'est un déchet qui a plus de trente ans, et on en retrouve encore des morceaux quasiment neufs", explique Fabien Boileau, directeur délégué du Parc naturel marin d'Iroise, où ont été retrouvés les vestiges du conteneur.

Quand on parle de la décomposition du plastique, bien sûr une partie finit en microplastique, mais certains restent entiers. Donc on en a vraiment pour des années et des années avant que cela ne disparaisse.

Fabien Boileau, directeur délégué du Parc naturel marin d'Iroise

à France 3 Bretagne

Si le côté insolite de ces chats Garfield échoués sur les plages bretonnes pourrait prêter à sourire, Ar Viltansoù espère que le matou éveillera les consciences. "Garfield donne un coup de projecteur sur le travail d'associations comme la nôtre, réagit Claire Simonin-Le Meur auprès de France 3 BretagneMaintenant, le problème de la pollution des mers par le plastique, celui-là, n'est pas un problème comique du tout." Il est même massif : chaque année, entre 1 500 et 15 000 conteneurs sont perdus par les navires de transport de marchandises, laissant s'échapper leur cargaison.

Le JT
Les autres sujets du JT
Régulièrement, la mer rejette de gros téléphones jaunes Garfield en Bretagne. D\'où viennent-ils ? Le mystère a été résolu.
Régulièrement, la mer rejette de gros téléphones jaunes Garfield en Bretagne. D'où viennent-ils ? Le mystère a été résolu. (FRANCE 3)