Biélorussie : un opposant d'Alexandre Loukachenko arrêté à l'aéroport de Minsk après un atterrissage d'urgence

Roman Protassevitch avait été placé l'an dernier sur la liste des "individus impliqués dans des activités terroristes" par le régime d'Alexandre Loukachenko.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Un passager à l'aéroport de Minsk, en Biélorussie, le 20 avril 2020. (JULIE FRANCHET / HANS LUCAS / AFP)

Inquiétude autour du sort de Roman Protassevitch. Ce militant, ancien collaborateur de la chaîne d'opposition biélorusse Nexta, a été interpellé dimanche 23 mai à l'aéroport de Minsk, après un atterrissage d'urgence de son vol en provenance d'Athènes (Grèce) vers Vilnius (Lituanie), a annoncé le média sur les réseaux sociaux.

Le Boeing 737 de la compagnie Ryanair a été dévié de sa trajectoire après avoir envoyé une "alerte à la bombe", selon Nexta. L'engin a été escorté par un avion de chasse biélorusse jusqu'à l'aéroport de Minsk, où les fouilles n'ont pas permis de détecter la présence d'engin explosif.

Les 171 passagers du vol Athènes-Vilnius, parmi lesquels se trouvent neuf Français selon le ministre des Affaires étrangères lituanien, sont actuellement toujours bloqués en zone de transit.

Des membres des services de sécurité biélorusses accusés d'avoir provoqué un incident

En novembre dernier, les services de sécurité bélarusses (KGB), hérités de la période soviétique, avaient placé Roman Protassevitch sur la liste des "individus impliqués dans des activités terroristes". Une accusation qui pourrait lui valoir 15 ans de prison, affirme Nexta.

L'actuel rédacteur en chef de Nexta, Tadeusz Giczan, a assuré que des agents du KGB bélarusse étaient à bord de l'appareil. "Quand l'avion est entré dans l'espace aérien bélarusse, les officiers du KGB ont déclenché une bagarre avec le personnel de Ryanair", a affirmé Tadeusz Giczan, les agents soutenant qu'une bombe était à bord.

Contactée par l'AFP, une porte-parole des aéroports lituaniens a dit avoir reçu comme première explication de le part de l'aéroport de Minsk un conflit entre des passagers et l'équipage.

L'Allemagne réclame des "explications"

L'homme fort de Biélorussie, Alexandre Loukachenko, a remporté un sixième mandat lors des élections en août. Le scrutin, jugé frauduleux, a été largement critiqué par la communauté internationale et l'opposition. Les autorités ont répondu aux vastes manifestations par une répression brutale qui a entraîné l'arrestation de milliers de personnes, l'emprisonnement ou l'exil forcé de dirigeants de l'opposition.

La dirigeante de l'opposition a accusé le régime d'Alexandre Loukachenko d'avoir organisé le déroutage de l'appareil pour arrêter Roman Protassevitch. "Le régime de Loukachenko a mis en danger la vie des passagers de l'avion", a réagi Svetlana Tikhanovskaïa. "Personne ne peut plus être en sécurité quand il survole la Biélorussie. Une réaction internationale s'impose !" 

L'Allemagne a réclamé une "explication immédiate" après le déroutage de l'avion. Le président lituanien Gitanas Nauseda a de son côté condamné un "évènement sans précédent" et accusé le régime biélorusse d'être derrière cette "action odieuse". Il a réclamé la libération immédiate du journaliste d'opposition.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Elections en Biélorussie

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.