Corée du Nord : le régime annonce l'arrêt des essais nucléaires

Kim Jong-un a déclaré qu'il aller fermer un site d'essais nucléaires dès ce samedi 21 avril et arrêter les exercices de tirs de missile. Une annonce surprenante tant la menace d'une guerre nucléaire, entre la Corée du Nord et les États-Unis, semblait imminente il y a quelques mois.

Sur l'écran géant à Pyongyang, la présentatrice de la télévision nord-coréenne. D'habitude, c'est elle qui annonce au pays chaque essai nucléaire. Cette fois, son message est totalement différent : "Ce 21 avril 2018, nous suspendons nos essais nucléaires et essais balistiques intercontinentaux." Voilà ce qu'a décidé le leader de la Corée du Nord, Kim Jong-un : il n'y aura plus d'exercices de tirs de missile à longue portée, comme ceux qui peuvent atteindre les États-Unis.

Une initiative qui laisse sceptique

Le Président américain, lui, s'en félicite sur son canal de communication habituel : Twitter. "C'est une très bonne nouvelle pour la Corée du Nord et pour le monde. Un grand progrès", a-t-il publié.

La Corée du Nord s'est également engagée à fermer son site d'essai nucléaire souterrain Punggye-Ri, au nord du pays. Mais le régime ne promet, ni la destruction de son arsenal existant, ni l'arrêt des tirs à court et moyenne portée. Voilà pourquoi, même si la Corée du Sud salue l'annonce, le Japon, lui, reste prudent. Cette annonce intervient à moins d'une semaine de la rencontre prévue entre Kim Jong-un et son homologue sud-coréen Moon Jae-in. La troisième seulement en 65 ans.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le drapeau nord-coréen à l\'ambassade de Pékin (Chine), le 9 ars 2018.
Le drapeau nord-coréen à l'ambassade de Pékin (Chine), le 9 ars 2018. (GREG BAKER / AFP)