Corée du Nord : l'arrêt des tests nucléaires, de bon augure avant des rendez-vous diplomatiques historiques

Arnauld Miguet, le correspondant de France 2 en Asie, commente la décision du leader nord-coréen Kim Jong-un de cesser les tests nucléaires dès ce samedi 21 avril.

FRANCE 2

L'annonce de la fin des tests nucléaires de la Corée du Nord ce samedi 21 avril n'intervient pas au hasard. De bon augure avant des rendez-vous diplomatiques déjà qualifiés d'historiques. "Décision inattendue de Pyongyang, mais qui est en effet de très bon augure avant un sommet historique entre les deux Corée. Kim Jong-Un et Moon Jae-in, le président sud-coréen, se verront vendredi prochain à la frontière des deux pays, dans la zone démilitarisée", rapporte le correspondant de France 2 en Asie Arnauld Miguet.

Un vent d'optimisme

On murmure qu'un traité de paix serait en préparation. "Je vous rappelle que les deux Corée sont toujours officiellement en guerre, puisque seul un armistice a été signé en 1953. Tout aussi historique, début juin, ce sera la rencontre entre le président américain Donald Trump et le dictateur nord-coréen. Le lieu est encore à déterminer, mais les préparations sont en bonne voie. On a appris que le patron de la CIA en personne, Mike Pompeo, s'était rendu en Corée du Nord pendant le week-end pascal, dans le plus grand secret, pour s'entretenir avec Kim Jong-un. Kim Jong-un, homme infréquentable il y a encore quelques mois, est en train de se transformer en diplomate. Peut-être pas en chantre de la paix, mais en tout cas un vent d'optimisme souffle sur la région, un peu plus fort depuis ce matin", commente le journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le leader nord-coréen Kim Jong-un, mercredi 28 février, à Pyongyang (Corée du Nord).
Le leader nord-coréen Kim Jong-un, mercredi 28 février, à Pyongyang (Corée du Nord). (DAMIR SAGOLJ / X90027)