Chine : ce que l'on sait des deux gigantesques explosions à Tianjin

L'accident a fait au moins 50 morts et 700 blessés.

Un entrepôt a explosé à Tianjin (Chine), le 13 août 2015.
Un entrepôt a explosé à Tianjin (Chine), le 13 août 2015. (TPG / NEWSCOM / SIPA)

Deux gigantesques explosions ont secoué, mercredi 12 août, un dépôt de produits inflammables dans la ville de Tianjin, dans le nord-est de la Chine. L'accident a fait, selon un dernier bilan provisoire, au moins 50 morts et plus de 700 blessés dans cette ville portuaire voisine de Pékin.

>> Suivez les dernières informations sur la situation en direct.

Francetv info revient sur ce que l'on sait de ce drame.

Que s'est-il passé ?

Vers 23h30 locales (18h30, heure de Paris), une boule de feu géante et des colonnes de flammes se sont élevées au-dessus de Tianjin, l'une des plus grandes villes de Chine. Elle a été provoquée par au moins deux explosions successives, qui ont éclairé le ciel et propulsé des nuages de poussière et de débris à des dizaines de mètres dans les airs. "La boule de feu était énorme, peut-être 100 mètres de haut", raconte Huang Shiting, 27 ans, qui habite à proximité de la zone portuaire où a eu lieu la série d'explosions.

"J'ai entendu la première explosion et tout le monde est sorti dehors, ensuite il y a eu une série d'explosions supplémentaires. Les fenêtres ont volé en éclats et de nombreuses personnes qui étaient à l'intérieur ont été blessées et sont sorties en courant, couvertes de sang", poursuit-il. Au petit matin, des panaches de fumée étaient toujours visibles au-dessus des immeubles de la ville. Des débris de verre causés par l'onde de choc étaient présents jusqu'à trois kilomètres à la ronde autour du lieu du sinistre.

Quel est le bilan ?

Le dernier bilan, fourni jeudi aux environs de 13 heures (heure française) par l'agence officielle Chine nouvelle, est d'au moins 50 morts et de plus de 700 blessés, dont 71 grièvement. "L'explosion était terrifiante, j'ai failli m'évanouir", a déclaré Zhang Hongjie, un blessé pris en charge à l'hôpital Teda, situé à proximité du lieu de l'explosion. Selon le personnel d'un hôpital traitant les blessés, la plupart des patients pris en charge sont repartis ensuite.

Ce bilan provisoire risque fort de s'alourdir. Selon un journaliste du quotidien hongkongais South China Morning Post, 36 pompiers sont portés disparus. Selon Reuters, l'incertitude autour des produits qui se trouvaient dans l'entrepôt a conduit les pompiers à suspendre leurs opérations jeudi matin.

Quelle est la cause de cet accident ?

D'après les médias officiels chinois, une cargaison d'explosifs s'est enflammée dans un entrepôt de la zone portuaire de cette ville de 15 millions d'habitants, entraînant une série de détonations. Le site appartient à l'entreprise Tianjin Dongjiang Port Rui Hai International Logistics. Les médias locaux ont annoncé que des cadres de la société ont été arrêtés. L'élément déclencheur de l'accident n'est toutefois pas connu à l'heure actuelle. 
 
Ce n'est pas la première fois que la Chine est frappée par un tel accident. Le respect des normes de sécurité dans les complexes industriels reste problématique dans le pays, les propriétaires ne respectant pas les réglementations en vigueur pour économiser des frais et préférant payer des inspecteurs corrompus pour éviter des contrôles trop pointus.
 
Ainsi, en juillet, 15 personnes avaient été tuées et plus d'une dizaine d'autres blessées lors de l'explosion d'un site illégal de stockage de feux d'artifice dans la province du Hebei, dans le nord de la Chine. En août 2014, au moins 71 personnes avaient été tuées dans l'explosion d'une usine de pièces de rechange de voitures à Kunshan près de Shanghaï.

Quelle est la violence des explosions ?

La magnitude de la première explosion équivalait à la détonation de trois tonnes de TNT, tandis que la deuxième correspondait à 21 tonnes de cet explosif, a fait savoir le Centre chinois des réseaux de surveillance des séismes. Les explosions ont d'ailleurs été enregistrées par les sismologues dans la région. Elles ont même été capturées par un satellite météorologique, rapporte le site Reported.ly. 

D'autres images, tournées par un drone, ont été diffusées par une chaine de télévision chinoise.

Quelles sont les conséquences des explosions ? 

Les deux explosions ont dégradé la qualité de l'air de Tianjin, rapporte China Daily, cité par le Guardian (en anglais), jeudi 13 août. D'après l'agence officielle Xinhua, les secouristes ont également détecté des niveaux élevés de polluants dans un rayon de 500 m autour du site de l'explosion. La capitale Pékin serait en revanche épargnée par cette pollution, avancent les autorités locales.

La concentration de certains polluants comme le dioxyde de soufre, le dioxyde de carbone ou les particules fines, n'a pas brusquement augmenté. Mais d'autres molécules toxiques ont été recensées, selon le China DailyC'est le cas notamment du toluène. Des échantillons collectés à 5h30 heure locale montraient une concentration de ce solvant, de 3,7 mg/cm3 dans l'air, quand la norme nationale est fixée à 2,4 mg/cm3.

Plus inquiétant, au moins 700 tonnes de cyanure de sodium étaient entreposées sur le site de l'explosion selon Beijing News, cité par le Guardian. Le produit est classée comme une substance "très toxique" et "dangereuse pour l'environnement" par l'Institut national de recherche et de sécurité (INRS).