Coupe du monde 2022 : au Brésil, le maillot de la Seleção accaparé par les pro-Bolsonaro

Le pays est loin d'avoir pansé les plaies d'une élection présidentielle particulièrement virulente. Le maillot de la sélection nationale n'a pas échappé à la polarisation.

Article rédigé par
Jean-Mathieu Albertini - franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Des partisans de Jair Bolsonaro participent à une manifestation contre les résultats du second tour de l'élection présidentielle, devant le siège de l'armée à Brasilia, le 15 novembre 2022. (SERGIO LIMA / AFP)

Dans les rues de Rio de Janeiro, des marchands de rue vendent l'uniforme jaune et vert de la Seleção, l'équipe du Brésil qui joue son premier match jeudi 23 novembre au Qatar la Coupe du monde 2022 contre la Serbie. Mais depuis que le camp de Jair Bolsonaro s'est accaparé la tunique de la sélection nationale à des fins politiques, il est difficile de porter le maillot pour ceux qui rejettent le président défait lors de la dernière élection présidentielle.

VIDÉO >> Brésil : des partisans de Jair Bolsonaro demandent aux extraterrestres de "sauver" leur pays

Impossible pour Diane d'encourager son pays avec ce maillot : "Ça devient compliqué de se rendre à un événement où le match du Brésil est retransmis. On ne peut pas savoir si la personne à ses côtés est là en vert et jaune pour simplement supporter le pays ou si c'est un soutien de Bolsonaro radicalisé."

"J'avais un maillot avant, mais ça fait bien longtemps que je m'en suis débarrassée."

Diane, Brésilienne

à franceinfo

La bataille autour de cet emblème est prise très au sérieux, même Lula a appelé ses partisans à revêtir le vert et jaune lors des matchs à venir. De son côté, Thais vend des maillots aux couleurs de la Seleção mais y imprime des messages progressistes. "Il faut récupérer ce symbole, explique Thais. Ces couleurs doivent être reprises à l'occasion de cette Coupe du monde. Ce n'est pas seulement vendre des maillots, c'est un mouvement. Ça passe par la Coupe du monde, par des fêtes, il faut s'unir pour que ce mouvement prenne de l'ampleur."

Difficile de penser qu'une seule Coupe du monde ne puisse réunifier un pays si divisé, mais de bons résultats diminueront, peut-être, les tensions autour de ce maillot.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Brésil

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.