La Biélorussie dirigée par la main de fer d'Alexandre Loukachenko

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
biélorussie
FRANCEINFO
Article rédigé par
L. Feuerstein, M. Péret, A. Dalsbaek - franceinfo
France Télévisions

Après six mandats, Alexandre Loukachenko est toujours à la tête de la Biélorussie. Après les manifestations massives qui ont suivi sa dernière élection contestée, le président, soutenu par la Russie, traque et musèle l'opposition.

Après 27 ans de règne et six mandats, Alexandre Loukachenko est toujours à la tête de la Biélorussie, qu'il dirige d'une main de fer. Face aux manifestations massives qui ont suivi sa dernière élection contestée d'août 2020, le président, élu officiellement avec 80% des voix, n'a rien cédé, au contraire. Depuis un an, il continue de traquer ses opposants. 33 000 personnes ont été arrêtées pour des raisons politiques, 26 journalistes sont en prison et plus de 210 000 Biélorusses ont dû s'exiler.

Un avion détourné

Pour garder son pouvoir, l'autocrate est prêt à tout. En mai dernier, il n'a pas hésité à faire détourner un avion pour arrêter un jeune photojournaliste et opposant, actuellement placé en résidence surveillée. Les Etats-Unis et l'Union européenne ont pris des sanctions économiques contre des entreprises biélorusses et 166 proches du régime. Mais il contre-attaque en ouvrant sa frontière à des milliers de migrants pour les pousser vers la Pologne et la Lituanie. Alexandre Loukachenko sait qu'il est protégé par son puissant voisin russe, qui lui a prêté de l'argent. Le régime reste solide et continue de priver ses neuf millions d'habitants de toute transition démocratique.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Biélorussie

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.