Indonésie : ce que l'on sait du séisme et du tsunami meurtriers qui ont frappé l'île de Célèbes

Au moins 384 personnes sont mortes, selon les chiffres des hôpitaux repris par le porte-parole de l'agence de gestion des catastrophes, samedi 28 septembre.

Un puissant séisme suivi d\'un tsunami a frappé l\'île de Célèbes en Indonésie, vendredi 28 septembre.
Un puissant séisme suivi d'un tsunami a frappé l'île de Célèbes en Indonésie, vendredi 28 septembre. (MUHAMMAD RIFKI / AFP)

Des corps allongés sur la côte, des carcasses de véhicules qui jonchent les rues, des habitations détruites... Vendredi 28 septembre, l'île de Célèbes en Indonésie a été frappée par un puissant séisme, suivi d'un tsunami. Près de 400 personnes ont péri dans cette catastrophe, selon un nouveau bilan diffusé samedi 29  septembre. Franceinfo fait le point sur la situation. 

1Un séisme très puissant suivi d'une vague meurtrière

Vendredi 28 septembre, à 13 heures, un séisme de magnitude 7,5 a fait trembler Palu et sa région, l'île de Célèbes, en Indonésie. Un tremblement de terre plus puissant encore que la série qu'a connue l'Indonésie en août et qui avait fait plus de 500 morts et environ 1 500 blessés sur l'île de Lombok, voisine de Bali. Cette fois, l'épicentre du séisme était situé à 78 kilomètres au nord de Palu. Il a été ressenti jusque dans le sud à Makassar, la capitale de l'île. La terre a aussi tremblé sur l'île voisine de Kalimantan, de l'autre côté du détroit de Makassar.

Palu et l\'île de Célèbes, en Indonésie.
Palu et l'île de Célèbes, en Indonésie. (GOOGLE MAPS)

Peu après, un tsunami s'est déclenché, frappant la côte proche de Palu. "C'est une lame de fond, on ne peut pas comparer ça aux vagues que l'on voit sur les plages. Il faut faire très attention. Là, c'est un mur de béton qui se déplace. Même si la vague n'a que deux mètres d'amplitude, c'est de l'énergie. Donc, c'est très destructeur", explique Mustapha Meghraoui, géologue, sur franceinfo. La région a aussi été touchée par une centaine de répliques du séisme.

2Près de 400 morts, plus de 500 blessés

Au moins "384 personnes sont mortes", selon les chiffres des hôpitaux, a indiqué le porte-parole de l'agence de gestion des catastrophes, samedi 29 septembre. Le nombre de blessés graves est monté à 540, a ajouté le responsable. Il s'agit du dernier bilan officiel. Mais celui-ci n'est pas définitif. L'agence s'inquiète du sort de plusieurs centaines de personnes qui travaillaient à la préparation d'un festival sur une plage de Palu vendredi soir peu avant le tsunami.

Alors que les hôpitaux sont dépassés par l'afflux de victimes, de nombreux blessés sont soignés à l'extérieur et des habitants transportent tant bien que mal des corps sans vie. 

3Des dégats matériels très importants

Les images en provenance de l'île de Célèbes sont terribles"A Palu (...) il y a des bâtiments, des maisons, qui ont été détruites. (...) des hôtels, des hôpitaux", a constaté un porte-parole. Le principal centre commercial de Palu s'est effondré, tout comme l'hôtel Rua-Rua qui s'est affaissé alors que 76 chambres étaient occupées. Des routes et des trottoirs sont aussi fissurés. L'électricité est partiellement coupée dans la ville, l'aéroport a été fermé ainsi que certains axes routiers menant à la ville.

Le président indonésien Joko Widodo a annoncé que l'armée a été appelée pour aider aux opérations de recherches de victimes dans la zone.