Séisme au Népal : ce que l'on sait de la situation des Français sur place

Pour l'instant, aucune victime française n'est à déplorer. 

Des personnes dans les rues de Katmandou face aux ruines de bâtiments mis à terre par le séisme qui a frappé le Népal, samedi 25 avril 2015. 
Des personnes dans les rues de Katmandou face aux ruines de bâtiments mis à terre par le séisme qui a frappé le Népal, samedi 25 avril 2015.  (ARNE ADRIAN / DPA / AFP)

A la suite du violent séisme qui a frappé le Népal faisant au moins plus d'un millier de morts, le ministère des affaires étrangères a mis en place une cellule de crise au quai d'Orsay. "Notre ambassade à Katmandou est mobilisée pour venir en aide aux Français résidant ou voyageant au Népal, avec l'appui de notre ambassade à New Delhi", a-t-il déclaré dans un communiqué publié samedi 25 avril.

Les proches des Français en voyage dans la région sont invités à contacter la cellule de crise, au 01 43 17 53 53.

>> Suivez en direct l'évolution de la situation au Népal 

Aucune victime française signalée pour l'instant

En fin d'après-midi, le porte-parole du ministère a annoncé sur Twitter qu'aucune victime française n'avait été signalée. Il a indiqué par ailleurs que 289 Français étaient répertoriés au Népal (pour des séjours supérieurs à 6 mois) et que 256 autres personnes se sont déclarées sur le site Ariane du ministère, un service permettant aux voyageurs d'être contactés en cas de situation de crise. Interrogé sur France 2, il a cependant précisé que ce chiffre était loin d'être exhaustif, précisant que "plusieurs milliers de Français se trouveraient au Népal". 

Par ailleurs, le séisme a déclenché une avalanche dans l'Everest qui a fait au moins 18 morts au camp de base, dont des alpinistes étrangers, selon un responsable népalais. Contacté par Benoît Gadrey du bureau de France 2 à Lyon, le syndicat national des guides de haute montagne a assuré qu'une dizaine de guides français y menaient en ce moment des expéditions. Le syndicat français a indiqué avoir réussi à tous les joindre par téléphone, obtenant des "nouvelles rassurantes." Leurs groupes sont sains et saufs, soit dans un camp de base, soit dans des villages, a indiqué le syndicat à France 2. Les guides craignent cependant qu'il soit compliqué de les rapatrier, en raison notamment des nombreuses routes coupées.

FRANCE 2
 

Mais pas de rapatriement possible dans l'immédiat

En fin d'après-midi, le ministère n'avait pas indiqué si les touristes français seraient ou non rapatriés vers la France. "Des touristes sont partis à pied vers l'aéroport pour essayer de prendre leurs vols ou rentrer dans leur pays. On ne sait pas, pour l'instant, si un rapatriement est prévu. On va rejoindre l'aéroport demain pour essayer de rentrer en France", indique une anthropologue française sur place, contactée par L'Express.fr.

Selon le site Air Journalle séisme "a aussi endommagé la piste et l’aéroport de Katmandou. Plus aucun avion n’y atterrissait ou en repartait ce samedi, contraignant les compagnies présentes sur cet aéroport à annuler leurs vols."