Cet article date de plus de six ans.

Népal : les étrangers tentent de partir au plus vite

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Népal : les étrangers tentent de partir au plus vite
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

Jour après jour, la cellule de crise du Quai d'Orsay tente de localiser les Français bloqués au Népal et d'organiser leur rapatriement. Une équipe de France 3 fait le point.

Laurent Fabius a annoncé ce mardi 28 avril, depuis la cellule du Quai d'Orsay, qu'un troisième Français avait peut-être trouvé la mort dans une avalanche suite au séisme qui a frappé le Népal. Ce sont 2 100 ressortissants français qui ont pu être localisés et sont sains et saufs, mais hier, un jeune couple a été retrouvé mort. Et ce midi, le bilan s'est alourdi.

L'aéroport pris d'assaut

Sur place, au Népal, les groupes de touristes tentent par tous les moyens de relier Katmandou. À l'aéroport, c'est l'engorgement. Les convois humanitaires sont prioritaires. Seuls quelques avions de ligne ont pu décoller avec, à leur bord, des étrangers.

Comme Christelle Périn qui a retrouvé les siens ce matin à Lille. Samedi 25 avril, lors du séisme, elle était dans le quartier historique de Katmandou. "On a eu très peur. Tu ne gères pas, dans ces moments-là, tu ne sais pas trop, tu veux partir, tu paniques, et le sol te dit que tout devient dangereux pour toi", confie-t-elle au micro de France 3.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Séisme au Népal

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.