Cet article date de plus de huit ans.

En images Séisme au Népal : les habitants de Katmandou se réfugient sous des abris de fortune

Article rédigé par franceinfo
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min

Quarante-huit heures après le violent tremblement de terre qui a fait des milliers de morts, les habitants de la capitale népalaise se débrouillent comme ils le peuvent.

Deux jours après le violent séisme qui a frappé le Népal, des secours du monde entier commencent à arriver dans ce petit pays himalayen, lundi 27 avril. La capitale est dévastée. De nombreux immeubles ont été détruits lors du tremblement de terre, laissant des Népalais sans toit.

>> Séisme au Népal : suivez notre direct

En attendant l'aide internationale, les habitants se mettent à l'abri tant bien que mal. Des tentes en plastique ont été distribuées aux familles et des pelouses de la capitale ont été transformées en campement de fortune. Certains ont trouvé refuge dans leurs véhicules, d'autres dorment dans les décombres. Mais les habitants qui restent sur place sont généralement bien portants. Les personnes les plus gravement blessées sont évacuées via l'aéroport de Katmandou.

Katmandou, la capitale népalaise, est méconnaissable, après le violent tremblement de terre survenu le 25 avril, qui a fait au moins 3 726 morts et plus de 6 500 blessés. (WALLY SANTANA / AP / SIPA)
Des immeubles entiers ont été détruits dans la capitale du Népal, par endroits la chaussée est impraticable. (SUNIL PRADHAN / ANADOLU AGENCY / AFP)
De très nombreux habitants de Katmandou se retrouvent sans toit. Les secours leur distribuent des tentent en plastique pour se mettre à l'abri tant bien que mal. (SUNIL PRADHAN / ANADOLU AGENCY / AFP)
Des survivants essaient alors de récupèrer des couvertures, des draps ou encore des matelas dans les décombres. (BERNAT ARMANGUE / AP / SIPA)
Des espaces ont été mis à disposition des habitants désormais sans toit. Ils campent au milieu de la capitale. (PRAKASH MATHEMA / AFP)
Des familles entières se retrouvent sous des tentes vétustes à la merci du vent et du froid. (PRAKASH MATHEMA / AFP)
Certains ont trouvé refuge dans leurs véhicules. (PRAKASH MATHEMA / AFP)
D'autres, comme ce père et sa fille, dorment au milieu des décombres, à proximité de leurs derniers biens. (SUNIL PRADHAN / ANADOLU AGENCY / AFP)
Les Népalais qui restent dans la capitale sont généralement sains et saufs. Les blessés les plus sérieux sont évacués via l'aéroport de Katmandou. (ALTAF QADRI / AP / SIPA)
Parmi celles et ceux qui ont besoin d'être pris en charge par les secours, notamment indiens, ont trouve de jeunes enfants. (ALTAF QADRI / AP / SIPA)
De la grand-mère aux petits enfants, tous les âges se retrouvent sous ces abris fragiles. (PRAKASH SINGH / AFP)
Des tentes ne sont faites que de bâche, de bouts de bois. Les Népalais dorment sur des draps fins posés à même le sol. (PRAKASH SINGH / AFP)

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.