Sri Lanka : le bilan des attentats de Pâques passe de 359 à 253 morts

Le ministère de la Santé a revu à la baisse le nombre de victimes et a également fait savoir que le personnel médical avait achevé l'ensemble des autopsies, jeudi soir.

Des militaires sri lankais dans l\'église de Saint-Sébastien à Negombo au Sri Lanka, le 22 avril 2019. 
Des militaires sri lankais dans l'église de Saint-Sébastien à Negombo au Sri Lanka, le 22 avril 2019.  (JEWEL SAMAD / AFP)

Cinq jours après, les autorités sri lankaises revoient fortement à la baisse le bilan des attentats suicides survenus lors du dimanche de Pâques dans le pays. Celui-ci passe de 359 à 253 morts, selon un décompte rendu public jeudi 25 avril. Dans un communiqué, le ministère de la Santé a fait savoir que le personnel médical avait achevé l'ensemble des autopsies, jeudi soir, et avait conclu que certains corps de victimes mutilées avaient été comptés plusieurs fois.

Cette annonce s'entrechoque avec celle, plus tôt dans la journée, de la démission d'Hemasiri Fernando, le plus haut responsable du ministère de la Défense du Sri Lanka. Celui-ci a en effet remis dans l'après-midi sa lettre de démission au président Maithripala Sirisena, qui est aussi le ministre de la Défense. 

Le groupe Etat islamique a revendiqué, mardi, ces attentats contre des églises et des hôtels. Sur une photo diffusée avec le communiqué, dont l'authenticité n'a pu être vérifiée de source indépendante, huit hommes habillés de noir, dont sept au visage masqué, posent devant le drapeau noir du groupe terroriste.