Attentats au Sri Lanka : mon fils, ce héros

Pendant les attentats de Pâques au Sri Lanka, Raju Ramesh est mort après avoir intercepté un terroriste. Il a potentiellement sauvé des dizaines de vies. 

"Le jour de l'explosion, mon fils m'a appelé et m'a dit : 'Papa, je vais à l'église, quand je sortirai, je t'appellerai'". Mais après quelques minutes, quelqu'un d'autre a appelé et m'a dit : "ton fils et ta fille sont morts dans l'explosion". L'homme qui s'exprime est le père de Raju Ramesh, qui a sauvé des dizaines de vies en interceptant l'un des terroristes à l'entrée d'une église lors des attentats du lundi de Pâques, au Sri Lanka.

Un exemple

"Beaucoup de gens ont été sauvés, explique-t-il. Ce jour-là, il y avait beaucoup de petits enfants au catéchisme, sans lui, beaucoup seraient morts". Devant cette église, 28 personnes ont trouvé la mort, parmi lesquelles le héros et sa sœur. Le jeune homme était très impliqué dans la vie de la communauté. "J'espère que mon fils sera un exemple pour les autres", confie le père de Raju Ramesh. La route qui mène à sa maison est parsemée d'affiches à son effigie.

Pendant les attentats de Pâques au Sri Lanka, Raju Ramesh est mort après avoir intercepté un terroriste. Il a potentiellement sauvé des dizaines de vies. 
Pendant les attentats de Pâques au Sri Lanka, Raju Ramesh est mort après avoir intercepté un terroriste. Il a potentiellement sauvé des dizaines de vies.  (FRANCETV INFO)