VIDEO. Etats-Unis : la vérité sur la Zone 51

La CIA a levé le voile sur cette mystérieuse base, qui a longtemps alimenté les fantasmes de l'existence d'extra-terrestres camouflée par le gouvernement américain.

STEPHANIE PEREZ, ARIEL MONANGE - FRANCE 2

Les fanatiques de l'extra-terrestre de Roswell doivent être déçus. Les apparitions d'ovnis dans le ciel du Nevada (Etats-Unis), à l'origine de la mythologie entourant la mystérieuse Zone 51, n'étaient en fait que des avions-espions U2 testés sur cette base ultra-secrète, a révélé la CIA, vendredi 16 août. .

C'est un rapport officiel sur l'histoire du programme U2 entre 1954 et 1974, rédigé par deux historiens de la CIA et récemment déclassifié, qui lève le voile. Tout au long des 400 pages de ce rapport, pas une mention de l'extra-terrestre de Roswell, dont l'ovni se serait écrasé au Nouveau-Mexique en 1947 et qui, selon la légende, aurait été ensuite caché et étudié dans la Zone 51.

Dès le début des vols d'essais et d'entraînement en juillet 1955, "la haute altitude du U2 a rapidement mené à un effet secondaire inattendu: l'augmentation phénoménale des signalements d'objets volants non-identifiés", relatent les auteurs de la CIA. A l'époque, les appareils commerciaux volaient à une hauteur de 3 000 à 6 000 mètres. Les U2 volaient eux à plus de 20 000 mètres. "A cette époque, personne ne soupçonnait que le vol habité était possible à 20 000 mètres, donc personne n'envisageait de voir un objet si haut dans le ciel", expliquent-ils.

Une voiture emprunte \"l\'autoroute extraterrestre\", près de la Zone 51, dans le Nevada (Etats-Unis), le 10 avril  2002.
Une voiture emprunte "l'autoroute extraterrestre", près de la Zone 51, dans le Nevada (Etats-Unis), le 10 avril  2002. (LAURA RAUCH / AP / SIPA)