Haïti : "À peine arrivés, certains blessés meurent", décrit l'administrateur de l'Hôpital Immaculée Conception des Cayes

Des renforts sont "venus de toutes parts", remercie Arcérius Améthyste qui lance un appel pour des médicaments et du matériel de soin.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un soignant panse la tête d'un blessé à l'hôpital des Cayes, situé tout près de l'épicentre du séisme qui a frappé Haïti dans la nuit de samedi 14 au dimanche 15 août. (REGINALD LOUISSAINT JR / AFP)

Haïti a été durement touchée samedi par un séïsme qui a fait près de 1 300 morts et 5 700 blessés, selon le dernier bilan connu lundi 16 août au matin.  "À peine arrivés, certains blessés meurent", témoigne sur franceinfo Arcérius Améthyste, l'administrateur de l'Hôpital Immaculée Conception des Cayes situé dans le département du Sud. Son établissement est proche de l'épicentre du séisme qui a frappé l'île dans la nuit de samedi à dimanche.

"Nous avons besoin de médicaments, de pansements, d'attelles, mais également de gants et de gazes et d'adhésifs."

Arcérius Améthyste, administrateur de l'Hôpital Immaculée Conception des Cayes

à franceinfo

L'administrateur décrit un hôpital débordé, qui a dû prendre en charge 500 blessés. "Certains sont gravement blessés, il y en a qui, à peine arrivés, meurent. Il y a des blessés qui sont restés à l'hôpital ou qui sont renvoyés chez eux après avoir reçu les soins nécessaires. Les cas les plus graves sont envoyés à Port-au-Prince [la capitale] en avion".

Son hôpital a reçu des renforts bienvenus. "On n'a pas exactement le nombre, mais au fur et à mesure, à longueur de journée, ils sont arrivés, ils viennent de Port-au-Prince, de Jacmel, ils sont venus de toutes parts pour nous aider", souligne Arcérius Améthyste.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Séisme en Haïti

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.