Cet article date de plus de sept ans.

Le maire de Toronto, accro à l'alcool et à la drogue, est atteint d'un cancer

Rob Ford, qui avait reconnu être dépendant à plusieurs substances, souffre d'une forme rare de cancer. L'homme politique canadien va devoir subir une chimiothérapie.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le maire de Toronto (Canada), Rob Ford, le 17 avril 2014, lors d'un meeting dans sa ville pour sa réélection. (GEOFF ROBINS / AFP)

Les médecins lui avaient diagnostiqué une tumeur à l'abdomen, il y a une semaine. Ils savent maintenant qu'elle est cancéreuse. Rob Ford, le bouillonnant maire de Toronto (Canada), dans la tourmente depuis un an après ses aveux de consommation de crack, un puissant dérivé de la cocaïne, et ses états d'ébriété à répétition, souffre d'une forme rare de cancer. Il va devoir subir une chimiothérapie. Son chirurgien l'a annoncé mercredi 17 septembre.

Agé de 45 ans, l'édile de la plus grande ville du Canada est atteint d'un liposarcome, a précisé Zane Cohen, chirurgien spécialiste du cancer du côlon à l'hôpital Mont Sinai à Toronto. Cette forme rare de cancer se manifeste par une tumeur se logeant dans les tissus adipeux.

Une tumeur de 12 centimètres sur 12

Le traitement doit s'attaquer à une tumeur de taille importante à l'abdomen, une masse de 12 centimètres sur 12, a indiqué le docteur Cohen. Une autre tumeur de 2 centimètres, "très agressive", a été découverte par l'équipe médicale, a indiqué le chirurgien. La chimiothérapie va débuter avant la fin de la semaine pour trois jours et sera suivie d'une période de repos de 18 jours. 

Il y a six jours, Rob Ford avait renoncé à briguer un second mandat lors des élections municipales du 27 octobre. Il avait alors chargé son frère Doug de prendre le relais.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Amériques

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.