Caviar, barbe à papa et Mary J. Blige : le faste de la Maison blanche pour François Hollande

Point d'orgue de la deuxième journée du président français outre-Atlantique : un dîner d'Etat à Washington. Menu, invités, protocole... francetv info vous donne un avant-goût de la fête.

La table du dîner d\'Etat qui doit avoir lieu mardi 11 février 2014, en l’honneur de François Hollande, à la Maison Blanche à Washington (Etats-Unis).
La table du dîner d'Etat qui doit avoir lieu mardi 11 février 2014, en l’honneur de François Hollande, à la Maison Blanche à Washington (Etats-Unis). (KEVIN LAMARQUE / REUTERS)

En grande pompe. Mardi 11 février à 9 heures (15 heures, heure de Paris), la Maison Blanche, pavoisée aux couleurs françaises et américaines, réservera à François Hollande un accueil tonitruant, avec 21 coups de canon. Après une rencontre entre les deux présidents dans le Bureau ovale et une conférence de presse commune, la journée s'achèvera par un fastueux dîner d'Etat. Le président français poursuit sa visite d'Etat à Washington dans le but de resserrer les liens politiques et économiques avec le puissant allié américain.

A la Maison Blanche, une tente a été aménagée sur la pelouse sud du palais présidentiel pour la réception. Des tables aux tons blanc, bleu et mauve ont été dressées. Et l'ensemble de la décoration est inspiré des œuvres du peintre français Claude Monet. Menu, invités, protocole... Voici ce qui attend François Hollande et la délégation française qui l'accompagne.

Caviar, légumes d'hiver et barbe à papa

La Maison Blanche met les petits plats dans les grands pour un dîner qui commence par une salade d'hiver, avec des légumes (des carottes, des radis) du potager de Michelle Obama. Puis du "caviar osciètre américain", un velouté de pommes de terre avec œufs de caille, des côtes de bœuf du Colorado, accompagnées d'échalotes et de blettes braisées. En dessert, c'est Hawaï, où est né Barack Obama, qui est à l'honneur : glace à la vanille, mandarines et ganache au chocolat. Il y aura même de la barbe à papa. Le tout sera accompagné de vins de Virginie et de Californie. 

Bradley Cooper, Mary J. Blige... 

Plus de 300 invités, triés sur le volet, participeront à ce dîner d'Etat. Parmi les Français : Pierre Gattaz, patron du Medef, Anne Lauvergeon, ex-dirigeante d'Areva, ainsi que les huit ministres qui accompagnent le président de la République. Des patrons américains seront aussi de la partie, "des donateurs proches du couple présidentiel, et même des stars, comme [l'acteur] Bradley Cooper, sont annoncés", précise Le Parisien.

Des tables aux tons blanc, bleu et mauve ont été dressées, à la Maison Blanche, lundi 10 février 2014.
Des tables aux tons blanc, bleu et mauve ont été dressées, à la Maison Blanche, lundi 10 février 2014. (KEVIN LAMARQUE / REUTERS)

La chanteuse américaine de soul Mary J. Blige se produira au dessert, alors que seront servies des assiettes de friandises aux couleurs tricolores.

Le casse-tête du plan de table 

Une interrogation cependant : qui pour s'asseoir à la droite du président américain, une place traditionnellement dévolue à la Première dame du pays hôte ? Le président français, qui s'est séparé de sa compagne Valérie Trierweiler fin janvier, s'est rendu en célibataire aux Etats-Unis. Le Parisien raconte le "suspense" : Nicole Bricq, ministre du Commerce extérieure est la personne de la délégation la plus haut placée dans l'ordre protocolaire, mais "son anglais n'est pas terrible"Geneviève Fioraso, ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, ou Fleur Pellerin, ministre déléguée à l'Economie numérique, tiendraient aussi la corde. 

Enfin le New York Times s'interroge : "Doit-on danser si l'invité d'honneur, au statut romantique compliqué, n'a personne avec qui danser ?"