Aux Etats-Unis, le plus ancien prisonnier à l'isolement vient d'être libéré

Il a passé 43 ans derrière les barreaux. Son cas était condamné par de nombreux avocats à travers le monde.

Voir la vidéo
FRANCE 2
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Il est désormais libre. Le plus ancien prisonnier à l'isolement aux États-Unis vient d'être libéré après 43 ans derrière les barreaux. Le cas de cet homme est assez emblématique des travers du système carcéral américain. "Albert Woodfox, 69 ans a toujours nié le meurtre dont il était accusé et a été condamné sans preuve matérielle. Pour obtenir sa libération après 43 années d'emprisonnement, il a dû partiellement plaider coupable", explique la journaliste Valérie Astruc.

Traitement inhumain

Dans le cas de ce prisonnier, ce qui heurte, le plus ce sont ses conditions de détention. "Ce militant du mouvement noir des Black Panthers a passé quatre décennies enfermé dans une cellule de six mètres carrés 23 heures sur 24, privé de tout contact humain. Hors cette pratique du confinement n'a rien d'exceptionnel aux États-Unis. 80 000 détenus passent des années enfermés à l'isolement. Or cette solitude extrême peut rendre fou et Barack Obama a condamné l'isolement des détenus américains comme un affront à l'humanité", conclut Valérie Astruc.

Le JT
Les autres sujets du JT
Dans la prison de Fleury-Mérogis (Essonne), le 29 octobre 2015.
Dans la prison de Fleury-Mérogis (Essonne), le 29 octobre 2015. (ERIC FEFERBERG / AFP)