La guerre en Ukraine "n'est pas une bonne nouvelle pour la sécurité alimentaire mondiale", explique le président d'Action Contre la Faim

Publié
La guerre en Ukraine "n’est pas une bonne nouvelle pour la sécurité alimentaire mondiale", explique le président d’Action Contre la Faim
franceinfo
Article rédigé par
J-C. Galeazzi - franceinfo
France Télévisions

Pierre Micheletti, président d’Action Contre la Faim, est revenu sur les problèmes liés à l’approvisionnement mondial du blé ukrainien, jeudi 18 août, dans le 23h de franceinfo.

Le conflit qui oppose l’Ukraine à la Russie "n’est pas une bonne nouvelle pour la sécurité alimentaire mondiale", explique Pierre Micheletti, président d’Action Contre la Faim, jeudi 18 août, en direct du 23h de franceinfo. La Somalie, le Soudan, l’Éthiopie et le Kenya dépendent essentiellement des approvisionnements ukrainiens et russes. "Le conflit va provoquer une baisse de productivité côté ukrainien, mais aussi une hausse des coûts, quelle que soit l’origine de la production des céréales", détaille-t-il.

Les pays africains ne sont pas les seuls concernés

Pour le moment, les pays africains ne sont pas en situation critique, indique Pierre Micheletti. "Mais tout va dépendre de la façon dont les circuits d’approvisionnement et les cours des principales céréales vont fluctuer dans les mois qui viennent", précise-t-il. Outre l’Afrique, d’autres régions du monde sont concernées par cette crise liée au conflit ukrainien, comme l’Afghanistan et le Yémen. L’Ukraine est le premier fournisseur du programme alimentaire mondial.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.