Le Sénégal dénonce le "racisme primaire" de Zemmour contre la communauté sénégalaise

Le candidat d'extrême droite avait déclaré que "la plupart" des délinquants étrangers sont sénégalais et qu'ils seront "renvoyés chez eux au Sénégal" s'il était élu président. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Meeting du candidat à la présidence Eric Zemmour sur la Place du Trocadéro, Paris, le 27 mars 2022. (LAURE BOYER / HANS LUCAS)

Le Sénégal a dénoncé, dimanche 27 mars, par la voix de son ambassadeur en France, des propos "d'un racisme primaire" prononcés par le candidat d'extrême droite à la présidentielle française Eric Zemmour à l'encontre des Sénégalais, traités de délinquants à expulser. Lors de l'émission "Face à l'info" sur Cnews le 13 mai 2021, Eric Zemmour avait déclaré que "tous les trafiquants de crack sont Sénégalais" à Paris. Par ailleurs, lors d'une visite médiatique agitée Porte de la Villette à Paris au milieu de toxicomanes et de migrants vendredi 25 mars, Eric Zemmour a déclaré que "la plupart" des délinquants étrangers sont sénégalais et qu'ils seront "renvoyés chez eux au Sénégal" s'il était élu président.

"Ces propos, d'un racisme primaire incontestable, relèvent d'une stigmatisation injurieuse, portant gravement atteinte à l'honorabilité de toute une communauté sénégalaise"

El Hadji Magatte Seye, ambassadeur du Sénégal en France

Communiqué

"Acharnement obsessionnel"

Selon El Hadji Magatte Seye, les propos du candidat d'extrême droite relèvent d'un "acharnement obsessionnel" contre le Sénégal. Il condamne ce qu'il qualifie d'"attaques irresponsables contre une communauté exemplaire pour son intégration et son respect des lois de la République française". Le diplomate ajoute, sans autre précision, que son pays "engagera les actions idoines" pour que le candidat "réponde des propos dégradants" qu'il a tenus. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sénégal

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.