République démocratique du Congo : l'Afrique australe promet de déployer des troupes dans l'Est du pays

Une organisation de plusieurs pays souhaite aider à restaurer la paix et la sécurité dans cette région de la RDC minée par les violences.
Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min
Des soldats de la Force régionale de la Communauté d'Afrique de l'Est (EACRF) accompagnent des journalistes dans les zones contrôlées par le Mouvement du 23 mars (M23) à Bunagana, en République démocratique du Congo (RDC), le 19 avril 2023. (GLODY MURHABAZI / AFP)

L'organisation des pays d'Afrique australe a promis, lundi 8 mai, d'envoyer des troupes dans l'Est de la République démocratique du Congo (RDC) en proie à des violences, mais sans préciser de date ni leur nombre, lors d'un sommet à Windhoek (Namibie). Ce rendez-vous de la SADC (Communauté de développement d'Afrique australe) "a approuvé le déploiement de forces" afin de "soutenir la RDC pour restaurer la paix et la sécurité dans l'Est de la RDC", a déclaré l'organisation.

Le sommet, ouvert par le président namibien Hage Geingob, réunissait le président sud-africain Cyril Ramaphosa, congolais Félix Tshisekedi, et la présidente de Tanzanie, Samia Suluhu Hassan. L'Angola, le Malawi et la Zambie étaient représentés par des ministres. "Le sommet a noté avec une grande inquiétude l'instabilité et la détérioration de la situation dans l'Est de la RDC et réitéré sa ferme condamnation de la recrudescence des conflits et activités des groupes armés, y compris des rebelles du M23", peut-on lire dans un communiqué.

Le sommet à Windhoek a également souhaité "une approche coordonnée" au vu des déploiements existants "dans le cadre d'accords multilatéraux et bilatéraux" dans la région troublée de l'Est de la RDC. Il demande au gouvernement de la RDC de "mettre en place les conditions et mesures nécessaires pour assurer une coodination efficace". De nombreux groupes armés sévissent dans cette région depuis des décennies, dont beaucoup sont un héritage des guerres régionales qui ont éclaté dans les années 1990-2000.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.