Congo : des tapis de plastique dans les rivières

Dans les rivières et les fleuves congolais, où les déchets sont jetés par la population, des tapis de plastique se forment. Ces déchets terminent ensuite dans l'océan.

FRANCEINFO
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Dans le centre de Kinshasa, la capitale de la République démocratique du Congo, les rivières sont chargées de déchets. Leur quantité est si importante que les déchets forment un tapis de plastique. "Ça a commencé en 2003-2004, l'entassement des déchets plastiques et les gens qui jettent les déchets plastiques, explique un habitant. Surtout lorsqu'il pleut, tout le monde profite de jeter les ordures sous la pluie, dans la rivière de Kalamu".

Le plastique termine dans l'océan

À Kinshasa, la gestion des déchets est un cauchemar depuis plusieurs années. "Il faut choisir des endroits pour aller jeter les immondices, et ne pas les jeter dans les rivières et les caniveaux", détaille un autre habitant. Cette pollution pose un grave problème de santé publique, mais aussi d'environnement. Le plastique se déverse dans le fleuve Congo avant de terminer dans l'océan.

Dans les rivières et les fleuves congolais, où les déchets sont jetés par la population, des tapis de plastique se forment. Ces déchets terminent ensuite dans l\'océan.
Dans les rivières et les fleuves congolais, où les déchets sont jetés par la population, des tapis de plastique se forment. Ces déchets terminent ensuite dans l'océan. (Capture d'écran franceinfo)