Projet Pegasus : Emmanuel Macron, Édouard Philippe et son gouvernement espionnés

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Pegasus : Emmanuel Macron, Édouard Philippe et son gouvernement espionné
FRANCEINFO
Article rédigé par
F. Hénaut - franceinfo
France Télévisions

Les numéros d'une quinzaine de ministres actuels et anciens ont été sélectionnés en vue d'une possible infraction de leur téléphone portable par le logiciel espion Pegasus. Le président de la République, Emmanuel Macron, est aussi concerné.

Emmanuel Macron possède plusieurs téléphones portables et plusieurs numéros. C’est l'un d'entre eux qui a été ciblé par le Maroc. La démarche remonte à mars 2019. Impossible de dire si le téléphone du chef de l'Etat a été infecté par le logiciel espion Pegasus. Il faudrait examiner l'appareil en question. C'est ce qui a été fait avec le portable de François de Rugy, l'ex-ministre de la Transition écologique. Les informaticiens du Security Lab d'Amnesty International ont pu déterminer qu'il avait été visé à trois reprises en juillet 2019 par Pegasus.

Des responsables politiques visés

À la même époque, presque tous les ministres du gouvernement sont susceptibles d'avoir été espionnés : Édouard Philippe et sa femme, Christophe Castaner, Nicole Belloubet, Jean-Yves Le Drian, Bruno Le Maire, Jean-Michel Blanquer, Gérald Darmanin, mais aussi des élus comme François Bayrou ou Adrien Quatennens. Il reste à comprendre pourquoi un pays ami comme le Maroc a voulu espionner le pouvoir français. La crise provoquée par l'élection présidentielle en Algérie en 2019 est une hypothèse.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Maroc

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.