Cet article date de plus de deux ans.

Maroc : une journaliste emprisonnée pour avortement illégal et débauche

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Maroc : une journaliste emprisonnée pour avortement illégal et débauche
franceinfo
Article rédigé par
France Télévisions

Au Maroc, la journaliste Hajar Raissouni est incarcérée depuis le 31 août pour avortement illégal et débauche.

 

Hajar Raissouni est en prison depuis le 31 août dernier à Rabat (Maroc). Le procès de cette journaliste, poursuivie pour avortement illégal et débauche, a été renvoyé au 16 septembre. Elle aurait eu des relations sexuelles hors mariage. Lundi 9 septembre, plusieurs centaines de militants sont venus la soutenir devant le tribunal. "Encore une fois, c'est la composante féminine qui est la principale victime des contradictions et de l'hypocrisie globale du système marocain", déplore l'homme d'affaires Karim Tazi.

14 503 personnes poursuives pour débauche

Hajar Raissouni risque jusqu'à deux ans de réclusion, son fiancé, le médecin traitant, l'infirmier et la secrétaire médicale sont eux aussi derrière les barreaux. La jeune femme assure avoir été soignée pour une hémorragie interne et dénonce une affaire politique liée à ses articles sur les détenus du mouvement social du Hirak. Au Maroc, l'avortement est illégal si la vie de la mère n'est pas en danger. La plupart du temps, ce sont les praticiens qui sont arrêtés. En 2018, 14 503 personnes ont été poursuivies pour débauche dans le pays.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Maroc

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.