Gabon : des militaires proclament l'annulation des élections

Publié
Durée de la vidéo : 1 min
Gabon : des militaires proclament l'annulation des élections
Gabon : des militaires proclament l'annulation des élections Gabon : des militaires proclament l'annulation des élections (FRANCE 2)
Article rédigé par France 2 - C. Plaisant
France Télévisions
France 2
Dans la matinée du mercredi 30 août, un groupe d'une dizaine de militaires a déclaré l'annulation des élections et la dissolution de toutes les institutions au Gabon.

Quelques minutes après l'annonce de la réélection du président du Gabon, Ali Bongo, un groupe d'une dizaine de militaires a déclaré sur une chaîne de télévision gabonaise l'annulation des élections et la dissolution de toutes les institutions de la République dans le pays, mercredi 30 août. "Les élections générales du 26 août 2023 ainsi que les résultats tronqués sont annulés", a affirmé un militaire.

Les frontières fermées jusqu'à nouvel ordre

Au pouvoir depuis maintenant 14 ans, Ali Bongo a obtenu plus de 64% des suffrages, samedi dernier, dans une élection sous très haute tension. Dans une vidéo, le groupuscule de militaires dit s'exprimer au nom d'un comité de transition et de restauration des institutions. Plus tard, des tirs d'armes automatiques ont été entendus à Libreville, la capitale du Gabon. Les frontières du pays sont fermées jusqu'à nouvel ordre.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.