VIDEO. Centrafrique : nouvelle montée de tensions à Bangui

Après la mort de trois manfiestants vendredi, à Bangui, aucune voiture ne s'aventure dans la capitale et les boutiques restent fermées.

STEPHANIE PEREZ - FRANCE 2

Calme précaire à Bangui. Vendredi, trois manifestants ont été tués. Alors, samedi 31 mai, aucune voiture ne s'aventure dans les rues de la capitale et les boutiques restent fermées. Quelques Banguissois déambulent à pied et des vendeurs de pain ont cependant retrouvé leur place aux carrefours.

Barricades et hélicoptères dans le ciel

Dans le quartier majoritairement musulman de PK-5, avenue Koudoukou, des barricades étaient toujours érigées sur la chaussée et aucune voiture n'était visible. Un hélicoptère de l'armée française a survolé Bangui au petit matin.

Bangui a connu une flambée de violences cette semaine après le massacre perpétré à l'église Notre-Dame de Fatima au cours duquel 17 personnes ont été tuées et 27 enlevées. Au moins trois personnes ont été tuées à Bangui vendredi lors de manifestations contre le pouvoir et les forces internationales, qui se sont dit prêtes à riposter à toute menace dans la capitale centrafricaine.

Des troupes rwandaises à Bangui (Centrafrique), le 31 mai 2014.
Des troupes rwandaises à Bangui (Centrafrique), le 31 mai 2014. (MARCO LONGARI / AFP)