Cet article date de plus de sept ans.

Vidéo Centrafrique : Hollande veut "désarmer toutes les milices et groupes armés"

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
EVN
Article rédigé par
France Télévisions

L'intervention française sera "rapide, efficace" a détaillé François Hollande.

François Hollande détaille la mission des soldats français en Centrafrique. Leur priorité sera de "désarmer toutes les milices et groupes armés qui terrorisent les populations", a ainsi déclaré samedi 7 décembre le président de la République.

L'intervention française sera "rapide, efficace" et devra "désarmer toutes les milices et groupes armés qui terrorisent les populations", afin de "retrouver la stabilité, et permettre le moment venu des élections libres et pluralistes", a affirmé François Hollande lors de la conférence de presse de clôture du sommet sur la paix et la sécurité en Afrique à Paris.

Le contingent français en Centrafrique atteindra 1 600 hommes au total samedi soir. "Jeudi soir, il y avait 600 militaires français, hier (vendredi) soir, il y en avait 1 000, et ce soir, il y en aura 1 600 et ce sera l'effectif qui demeurera autant que nécessaire pour cette mission", a déclaré François Hollande.

Faire cesser les exactions et les massacres

Les forces françaises vont "se déployer le plus rapidement possible et partout où il y a des risques pour la population, avec les forces africaines présentes qui sont au nombre de 2 500 soldats", a ajouté François Hollande.

"Dans un délai, je crois court, nous pourrons faire cesser toutes les exactions et les massacres", a-t-il enchaîné, précisant que selon ses informations, "il y en a peu aujourd'hui (samedi) alors que sur la seule journée de jeudi, les chiffres étaient effrayants, il y aurait eu 300 morts".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.