Centrafrique : un charnier découvert à Bangui

C'est ce qu'affirment à France Info et "Libération" plusieurs sources diplomatiques, militaires et humanitaires. 

Des soldats français patrouillent à Bangui, la capitale centrafricaine, le 26 décembre 2013. 
Des soldats français patrouillent à Bangui, la capitale centrafricaine, le 26 décembre 2013.  (ANDREEA CAMPEANU / REUTERS)

La justice centrafricaine a ouvert une enquête. Un charnier a été découvert en Centrafrique, aux environs de Bangui, selon plusieurs sources diplomatiques, militaires et humanitaires citées par France Info et Libération, jeudi 26 décembre. Une vingtaine de corps ont été retrouvés mardi soir sur les hauteurs de la capitale, non loin du centre-ville, précisent les deux médias. 

Selon l'une des sources citées, les victimes auraient été tuées à l'arme blanche et leur exécution daterait d'entre trois et cinq jours. L'identité et l'appartenance communautaire des victimes restent inconnues.

L'annonce de la découverte de ce charnier intervient alors que la Centrafrique connaît une nouvelle flambée de violences depuis mercredi. Une dizaine de civils ont été tués à Bangui ainsI que cinq soldats tchadiens de la force africaine (Misca).