Maurice Papon, homme d'Etat controversé de l'Occupation au massacre du 17-Octobre

Publié
papon
FRANCEINFO
Article rédigé par
M. Burgot, H. Huet, S. Lequesne, S. Guibout, M. Anglade, O. Sauvayre - franceinfo
France Télévisions

Emmanuel Macron a désigné Maurice Papon en dénonçant samedi 16 octobre "des crimes inexcusables pour la République". Le nom du préfet de Paris est associé au massacre des Algériens le 17 octobre 1961, mais aussi à l'Occupation allemande.

Maurice Papon est le visage des périodes les plus sombres de notre histoire contemporaine : de l'Occupation allemande à la guerre d'Algérie. Son nom a refait surface samedi 16 octobre dans un communiqué d'Emmanuel Macron. Le chef de l'Etat l'a en quelque sorte désigné comme responsable du massacre du 17 octobre 1961. Il y a 60 ans, le préfet de police de Paris, Maurice Papon, ordonnait la répression féroce d'un rassemblement d'Algériens. Alors que 30 000 d'entre eux manifestaient pacifiquement, des dizaines ont été tués, certains jetés dans la Seine. Le préfet, zélé, avait galvanisé ses troupes.

Décoré et bien noté

La carrière de Maurice Papon traverse 40 ans d'histoire. Sous le maréchal Pétain d'abord puis sous la présidence de Charles de Gaulle et enfin celle de Valéry Giscard d'Estaing. Le préfet a été décoré et bien noté, quel que soit le régime. Il fut également ministre du Budget avant d'être rattrapé par son passé. En 1997, il est condamné à 10 ans de prison pour crimes contre l'humanité pour avoir participé à la déportation de centaines de Juifs vers les camps d'extermination. Il sera libéré après trois ans de prison, en raison de son état de santé en 2002. Il ne sera jamais poursuivi pour la répression de la manifestation du 17 octobre 1961.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.